NOUVELLES

A Davos, l'Iran se dit prêt à jouer de ses réserves pétrolières

23/01/2014 06:26 EST | Actualisé 25/03/2014 05:12 EDT

Le président iranien Hassan Rohani venu à Davos pour attirer des investisseurs, a dit jeudi que son pays était prêt à mettre ses réserves pétrolières au service de la sécurité d'approvisionnement mondial dans le cadre d'une éventuelle organisation regroupant pays producteurs et consommateurs.

L'Iran est "prêt à engager une coopération constructive pour promouvoir la sécurité énergétique mondiale en s'appuyant sur ses vastes ressources dans une structure d'intérêts mutuels", a déclaré M. Rohani devant le forum économique mondial de Davos.

Les importantes ressources pétrolières iraniennes ont été sous-employées ces dernières années en raison des sanctions internationales provoquées par le programme nucléaire de Téhéran.

Les exportations de brut, vitales pour l'économie iranienne, ont été divisées de plus de la moitié en raison des sanctions, partiellement levées en janvier après l'accord nucléaire de Genève du 24 novembre. M. Rohani a donc désormais besoin de faire revenir les compagnies pétrolières. Il a d'ailleurs rencontré plusieurs acteurs du secteur présents à Davos jeudi matin à l'abri des regards.

Il s'est également entretenu mercredi soir avec le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte. Les Pays-Bas hébergent une des majors du secteur, le groupe anglo néerlandais Royal Dutch Shell.

M. Rohani a proposé la création d'une institution multilatérale qui serait chargée de veiller à la sécurité d'approvisionnement mondial.

"Nous sommes préparés à engager un processus sérieux pour établir une institution fiable pour ce partenariat de long terme", a déclaré M. Rohani.

"La sécurité de production et d'approvisionnement de l'énergie (...) est le principal facteur pour faire de l'énergie un outil de promotion de la paix et de la stabilité", a-t-il ajouté.

fz/cr/cj/jh

ROYAL DUTCH SHELL PLC

PLUS:hp