NOUVELLES

À Davos, Ubisoft annonce l'expansion de son studio de Québec

23/01/2014 01:25 EST | Actualisé 25/03/2014 05:12 EDT

DAVOS, Suisse - Le fabricant de jeux vidéo Ubisoft investira 28 millions $ sur trois ans dans son studio de Québec.

Le cofondateur et président-directeur général de la société française, Yves Guillemot, en a fait l'annonce jeudi à Davos, en Suisse, au deuxième jour du Forum économique mondial.

Ubisoft espère ainsi créer une centaine d'emplois supplémentaires dans ses installations de la Vieille Capitale et passer à de grosses productions de catégorie AAA. Cela signifie le développement de jeux haut de gamme ayant un rayonnement mondial.

Depuis son ouverture en 2005, le studio Ubisoft de Québec a contribué à la production d'une vingtaine de titres et collaboré à des franchises à succès comme «Assassin's Creed», «Prince of Persia» et «Might & Magic». L'entreprise compte 320 personnes à son emploi dans la capitale.

Pour appuyer le projet, le gouvernement du Québec a accordé une contribution financière non remboursable de 510 000 $ par le biais de son programme ESSOR, en plus des crédits d'impôt habituels sur les salaires consentis à l'industrie du jeu vidéo.

La contribution financière de l'État est liée à la création d'emplois, a expliqué la première ministre Pauline Marois, aux côtés du patron d'Ubisoft en point de presse.

«Ils doivent créer des emplois en conséquence. C'est dans un accord avec l'entreprise. (...) Nous nous engageons à verser ces sommes sur une telle période, mais eux s'engagent en contrepartie à conserver les emplois et à augmenter s'il y a lieu les emplois», a-t-elle déclaré, ajoutant vouloir «faciliter la croissance» de l'industrie du jeu vidéo et du multimédia au Québec.

Selon M. Guillemot, l'aide financière offerte par le gouvernement du Québec a été un facteur déterminant dans la décision d'Ubisoft d'accroître ses activités dans la ville du maire Régis Labeaume.

«Ça fait la différence, absolument», a souligné le PDG de l'entreprise dont le chiffre d'affaires s'est élevé à plus de 1,25 milliard d'euros en 2012-2013.

«Quand nous étudions les possibilités de création, nous regardons le prix de revient de ces investissements et la pérennité de ces investissements. Il n'est pas certain qu'on aurait choisi Québec particulièrement puisqu'on a beaucoup de villes qui sont en compétition», a-t-il précisé.

Les effectifs d'Ubisoft dépassent les 9000 à travers le monde.

PLUS:pc