NOUVELLES

Wall Street hésite à l'ouverture, face à des résultats sans éclat

22/01/2014 09:57 EST | Actualisé 24/03/2014 05:12 EDT

La Bourse de New York hésitait à l'ouverture mercredi, les investisseurs manquant de conviction face à une nouvelle salve de résultats mitigés: le Dow Jones lâchait 0,18% tandis que le Nasdaq avançait de 0,12%.

Vers 14H45 GMT, le Dow Jones cédait 30,05 points à 16.384,39 points et le Nasdaq, à dominante technologique, grappillait 4,97 points à 4.230,73 points.

L'indice élargi S&P 500 montait de 0,05% (+0,94 point) à 1.844,74 points.

Wall Street avait terminé déjà sur une note contrastée mardi, dans le sillage de publications trimestrielles d'entreprises en demi-teinte: le Dow Jones avait perdu 0,27% à 16.414,44 points tandis que le Nasdaq avait gagné 0,67% à 4.225,76 points.

Faute d'indicateurs économiques majeurs, les courtiers de Wall Street se concentraient de nouveau mercredi sur les chiffres dévoilés par les grandes entreprises américaines. Et ces derniers sont encore une fois mitigés.

Ainsi IBM, le groupe informatique membre du Dow Jones, a bien fait part d'un bénéfice supérieur aux attentes au quatrième trimestre. Mais la direction a annoncé qu'elle allait renoncer à ses bonus pour l'année 2013, étant donné que sur l'année les profits ont reculé et surtout que le chiffre d'affaires a baissé plus que prévu.

Egalement membre de l'indice vedette Dow Jones, le conglomérat industriel United Technologies a de son côté dégagé des bénéfices meilleurs que prévu l'an dernier, en dépit d'un recul au quatrième trimestre lié à des effets exceptionnels, mais ses ventes et ses prévisions annuelles sont décevantes.

Le groupe d'électronique Texas Instruments a également annoncé mardi un bénéfice en nette hausse pour 2013 et quasi doublé au quatrième trimestre, mais il a déçu avec ses prévisions du premier trimestre, malgré l'annonce de mesures d'économies dont la suppression de 1.100 emplois.

De façon générale, "on ne peut que constater qu'on n'a pas vu jusqu'ici d'explosion de joie face aux résultats ou aux prévisions publiés par les entreprises ce trimestre-ci", remarquait Patrick O'Hare de Briefing.com.

"A l'inverse, on ne ressent pas non plus un immense sentiment d'inquiétude", ajoutait-il. "Il y a une sorte +d'optimisme prudent+ ou si on préfère de +pessimisme modéré+. C'est par essence ce qui donne un marché mitigé".

Le marché obligataire évoluait en baisse. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans progressait à 2,849% contre 2,825% mardi soir, et celui à 30 ans à 3,752% contre 3,739% à la précédente clôture.

jum/sl/sam

PLUS:hp