NOUVELLES

Taïwan: des cadres de Foxconn dans le viseur de la justice pour corruption

22/01/2014 03:01 EST | Actualisé 23/03/2014 05:12 EDT

Les autorités taïwanaises ont lancé un vaste coup de filet dans une enquête pour corruption impliquant d'anciens cadres du groupe Foxconn, principal fabricant de l'iPhone d'Apple, a-t-on appris mercredi.

Plus d'une dizaine de personnes ont été auditionnées, parmi lesquelles d'anciens salariés de l'industriel, et au moins un suspect a été arrêté lors de cette opération visant 19 objectifs, domiciles et bureaux.

Foxconn a expliqué "accorder une grande attention à l'intégrité de (ses) salariés et fournisseurs".

"Découvrir qu'un petit groupe d'employés et de fournisseurs a enfreint notre code de conduite est très décevant", a assuré l'industriel dans un communiqué.

L'an dernier, un responsable du sous-traitant avait été arrêté par la police de Shenzhen, grand pôle industriel du sud de la Chine, sous l'accusation d'avoir reçu des pots-de-vin de fournisseurs en échange de contrats d'équipement, selon des informations de presse qui citent les procureurs taïwanais.

Le quotidien Apple Daily affirme qu'un membre du service d'achats de Foxconn qui brasse quelque 50 milliards de dollars de Taïwan (1,2 milliard d'euros) par an a empoché une centaine de millions de dollars (2,44 millions d'euros).

Foxconn, aussi connue sous le nom de Hon Hai à Taïwan, assemble des produits pour Apple, mais aussi Sony et Nokia et emploie 1,2 million de personnes en Chine.

aw/ac/gab/fmp/ros

HON HAI PRECISION INDUSTRY (FOXCONN)

APPLE INC

SONY

PLUS:hp