NOUVELLES

Rendez-vous Federer/Nadal

22/01/2014 07:27 EST | Actualisé 24/03/2014 05:12 EDT

L'Espagnol Rafael Nadal (no 1) et le Suisse Roger Federer (no 6) se sont qualifiés, mercredi, pour les demi-finales des Internationaux d'Australie.

Ils s'affronteront pour la 33e fois, une 11e en grand chelem.

Nadal a peiné pour venir à bout du Bulgare Grigor Dimitrov (no 22) en quatre manches de 3-6, 7-6 (7/3), 7-6 (9/7) et 6-2. En plus d'être malmené en première manche, Nadal a dû s'accrocher pour ne pas trébucher dans les deux suivantes.

L'Espagnol s'est retrouvé avec trois balles de bris à défendre pour ne pas perdre la troisième manche. « C'était très important de gagner cette troisième manche, a déclaré Nadal. Vous revenez après avoir perdu la première manche et vous gagnez les deux suivantes au bris d'égalité, c'est un moment très difficile mentalement pour votre adversaire. »

« J'ai été tellement chanceux, surtout sur le point où il a manqué un coup droit facile. Après, j'ai senti que plus rien ne pouvait m'arriver », a dit Nadal.

Le numéro un mondial a rarement commis autant de fautes directes ou d'erreurs sur des points cruciaux. « Je ne pense pas avoir mal joué, a confié Nadal. Je pense que mon plus gros problème était mon service, parce que ça influence le reste de mon jeu. Il faut que j'améliore ça d'ici deux jours, sinon je n'aurai aucune chance d'aller en finale. »

Aux prises avec des ampoules à la main droite, Nadal a toutefois relativisé la blessure. « Ma main ne me gêne pas en coup droit, mais un peu au service, a poursuivi le favori du tournoi. J'ai l'impression, avec la bande, que je vais perdre la raquette en servant. »

Malgré tout, le voilà en demi-finales d'un tournoi du grand chelem pour la 22e fois. Il compte déjà 13 titres majeurs à son palmarès.

Federer écarte Murray

De son côté, Federer croyait s'acheminer vers une victoire en trois manches sur l'Écossais Andy Murray (no 4).

Après avoir gagné les deux premières manches 6-3 et 6-4, Federer a laissé filer trois balles de match, accordant un sursis bien involontaire à Murray, qui a remporté la troisième manche au bris d'égalité 7-6 (8/6).

Puisant dans ses ressources, le Suisse est revenu à la charge avec un bris pour mener 5-3 dans la quatrième manche. Federer a conclu en beauté avec un as.

« J'aurais bien aimé en finir en troisième manche, ça aurait été un match solide, a déclaré Federer. J'ai peut-être été un peu trop passif. C'était important de reprendre la tête aussitôt après ça. [...] Andy s'est bien débrouillé pour me mettre la pression. »

Il a ensuite reconnu à demi-mot que sa confiance n'était pas encore complètement revenue. « Par rapport à mes meilleures années, je ne sais pas, a-t-il dit. Mais ma confiance est bien plus élevée que l'an passé. »

Bien que la confiance ne soit pas à son mieux, le Suisse retrouve ses marques. « Je frappe bien la balle depuis quelque temps déjà, donc, c'est bien que ça se mette en place dans un gros match comme ça, a-t-il poursuivi. Je sens que physiquement, je suis revenu à mon niveau. Je suis à nouveau explosif. Je peux aller chercher les balles, ça ne me fait pas peur. »

« C'est un grand plaisir pour moi d'être de retour en demi-finales, a ajouté Federer. C'est un sentiment différent cette fois-ci, à cause des difficultés que j'ai eues l'an passé en grand chelem, à Wimbledon et aux Internationaux des États-Unis. Je suis content d'avoir une nouvelle chance de jouer "Rafa" en grand chelem. »

Nadal mène la série de duels contre Federer avec 22 victoires contre 10.

PLUS:rc