NOUVELLES

Pas de miracle à attendre de la conférence sur la Syrie (Steinmeier)

22/01/2014 04:37 EST | Actualisé 23/03/2014 05:12 EDT

Le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier a estimé qu'il ne faut pas s'attendre à un "miracle" à la conférence sur la Syrie qui s'est ouvert mercredi à Montreux.

S'exprimant en marge de la conférence, M. Steinmeier a déclaré qu'il "n'y aura pas de miracles ces jours-ci".

"Il y a cependant eu déjà un petit progrès", avec la présence pour la première fois des parties en présence en Syrie, assises "dans la même salle".

Interrogé sur le déroulé de la conférence, M. Steinmeier a répondu qu'il s'attendait à "beaucoup de discussions très émotionnelles".

Il ne s'attend cependant pas à une percée durant cette conférence, mais espère qu'à "la fin de cette journée, on arrive à un résultat permettant une poursuite des négociations".

Il faut qu'on arrive à "empêcher toute escalade en Syrie" et qu'on mette en place un "îlot de paix" en Syrie, afin de permettre à la population en souffrance de recevoir l'aide humanitaire.

Les participants des quelque 40 pays et organisations régionales ont répondu à l'invitation du secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon de se rendre à Montreux pour une conférence sur la Syrie, destinée à mettre un terme à la guerre civile qui déchire le pays depuis 3 ans et qui a causé la mort de 130.000 personnes et poussé à l'exil des millions de Syriens.

L'Iran, un partenaire important de la Syrie, n'est pas représentée à la Conférence.

wes/mnb/kat/fw

PLUS:hp