NOUVELLES

Pakistan: Une trentaine d'Ouzbeks et trois Allemands parmi les tués dans des bombardements de l'armée

22/01/2014 12:22 EST | Actualisé 24/03/2014 05:12 EDT

Une trentaine d'Ouzbeks et trois Allemands figurent parmi les quarante personnes, tuées dans des bombardements de l'armée pakistanaise mardi contre une place forte présumée des taliban dans le nord-ouest du pays, a-t-on appris mercredi de source sécuritaire.

Les bombardements dans la région tribale du nord du Waziristan ont fait suite à deux attaques majeures des taliban au cours des deux derniers jours.

"La plupart des terroristes tués étaient des combattants étrangers dont 33 Ouzbeks et trois Allemands", a-t-on précisé de même source.

Les Ouzbeks, dont un grand nombre appartiennent au Mouvement Islamiste d'Ouzbékistan, lié à Al-Qaeda, constituent l'un des principaux groupes de combattants étrangers dans la région tribale du nord-ouest.

Les pays concernés n'ont pas confirmé la présence de leurs ressortissants parmi les personnes tuées et le bilan des bombardements n'a pas été confirmé de source indépendante dans la mesure où ni la presse, ni les organisations humanitaires ne sont autorisées à se rendre dans cette région.

Selon la même source, Wali Muhammad, un commandant taliban responsable de l'entrainement des kamikazes, figure parmi les morts, une information confirmée par une source proche des rebelles.

L'opération de mardi a été l'une des plus importantes au cours des dernières années dans le nord du Waziristan.

Des responsables ont indiqué que parmi les combattants tués certains avaient participé à une attaque dimanche contre des forces paramilitaires dans la ville de Bannu dans le nord-ouest au cours de laquelle 26 personnes ont été tuées et à un double attentat suicide dans une église en septembre qui avait plus de 80 tués.

shk-ks/st/bir/gg

PLUS:hp