NOUVELLES

Paix en Colombie : les Farc dénoncent les "assassinats" de militants de gauche

22/01/2014 04:22 EST | Actualisé 24/03/2014 05:12 EDT

La guérilla colombienne des Farc a dénoncé mercredi la poursuite des "assassinats" de militants de gauche alors que se poursuivent à Cuba des négociations de paix avec le gouvernement.

"Nous ne pouvons tolérer qu'en plein processus de paix, la Marche patriotique (mouvement colombien de gauche) soit harcelée de manière systématique et quotidienne", a affirmé à la presse le chef de la délégation des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), Ivan Marquez, à la reprise des négociations à La Havane.

"Pour que ce processus de paix ne s'achève pas en farce ou en comédie, en concert de paroles creuses sur la démocratie, il est urgent que le gouvernement mette un terme au calvaire de la Marche patriotique", a ajouté le numéro deux des Farc.

Selon Ivan Marquez, 29 militants de la Marche patriotique, proche de la guérilla, ont été assassinés en deux ans en Colombie.

Les conversations de paix entre la guérilla et le gouvernement colombien, entamées en novembre 2012, se poursuivent sur le troisième des cinq points de leur ordre du jour, le trafic de drogue, après des accords partiels conclus sur les deux premiers, le développement rural et la participation de la guérilla à la vie politique après un accord de paix général.

L'actuel cycle de conversations - le 19e - doit s'achever jeudi avant de reprendre après la conclusion du sommet à La Havane de la Communauté des Etats d'Amérique latine et des Caraïbes (Celac), mardi et mercredi.

Le chef de la délégation des Farc a indiqué à cet égard qu'aucune rencontre n'était prévue entre la guérilla et des responsables d'Amérique latine à l'occasion de ce sommet.

fj-jhd/hdz/mr

PLUS:hp