NOUVELLES

Mondial-2014 - Dilma Rousseff et Valcke inaugurent le stade de Natal

22/01/2014 02:25 EST | Actualisé 24/03/2014 05:12 EDT

La présidente du Brésil Dilma Rousseff et le secrétaire général de la Fédération internationale de football (Fifa) Jérôme Valcke ont inauguré mercredi après-midi le stade de Natal (nord-est), une des 12 enceintes du Mondial-2014, au lendemain de craintes de retard pour celui de Curitiba (sud).

L'Arena das Dunas est le septième stade à être prêt pour la Coupe du monde (12 juin-13 juillet), après les six déjà utilisés pour la Coupe des Confédérations 2013 (Belo Horizonte, Brasilia, Fortaleza, Recife, Salvador et le Maracana de Rio de Janeiro).

Avec plus de trois heures de retard sur l'horaire prévu, Mme Rousseff a officiellement inauguré le stade à 19h10 locales (21h10 GMT), accompagnée de M. Valcke, du président de la Confédération brésilienne de football (CBF) et du Comité d'organisation local du Mondial (COL), José Maria Marin, et des anciens joueurs Bebeto (membre du COL) et Cafu. Elle a ensuite frappé dans le ballon au milieu du terrain pour donner le coup d'envoi symbolique du stade.

Mme Rousseff devait s'envoler peu après pour la Suisse, au sommet de Davos et pour un rendez-vous jeudi à Zurich avec le président de la Fifa Joseph Blatter.

"C'est le premier stade qu'on livre dans la deuxième phase, a-t-elle ensuite déclaré à la presse. Ce pays, c'est le pays du foot. Nous avons toujours eu une une relation très forte avec cette Coupe, car nous sommes un pays passionné".

"J'inaugure aujourd'hui (mercredi, ndlr) l'Arena das Dunas, à Natal, un pas de plus pour réaliser la Coupe des Coupes", avait-elle auparavant twitté en reprenant l'expression par laquelle elle désigne le Mondial-2014. Elle a annoncé aussi sur que la prochaine livraison de stade concernerait le Beira-Rio de Porto Alegre, sans donner de date.

Valcke: "Pour une grande Coupe"

M. Valcke avait de son côté salué sur Twitter "l'engagement total pour une grande Coupe" de la part du gouvernement local du Rio Grande do Norte et de la ville de Natal. "Les supporters vont adorer ce lieu unique", a-t-il ajouté. Lors de l'inauguration du stade, il est resté en retrait.

Quelque 1000 personnes avaient été invitées mardi dans le stade de Natal pour un premier test. Deux matches entre équipes locales sont programmés le week-end prochain pour un premier essai grandeur nature.

Le stade, qui peut accueillir 42.000 spectateurs, a coûté 210 millions de dollars, soit 15% de plus que le budget initial, ce qui représente un des dépassements les moins importants parmi les enceintes en construction. L'enveloppe globale a atteint 4 milliards de dollars, environ le double des investissements prévus.

Il s'agit du premier stade livré après les six qui ont servi pour la Coupe des Confédérations 2013 (Belo Horizonte, Brasilia, Fortaleza, Recife, Salvador et le Maracana de Rio de Janeiro).

Cette inauguration intervient au lendemain de la visite de M. Valcke à Curitiba, où il s'était alarmé du retard des travaux. Le Français avait espéré que la situation évolue rapidement "pour que Curitiba ne se retrouve pas exclue de la Coupe".

Tous les stades devaient à l'origine être livrés avant le 31 décembre à la Fifa, qui souhaitait disposer d'une période de six mois pour effectuer tous les tests nécessaires avant le Mondial.

Quelques centaines de personnes ont manifesté pacifiquement près du stade afin de réclamer des moyens pour "la santé, la sécurité et l'éducation", reprenant ainsi certains mots d'ordre apparus lors des manifestations géantes de juin dernier pendant la Coupe des Confédérations. Des manifestants ont toutefois lancé des pierres sur les véhicules où avaient pris place des membres de la délégation présidentielle.

cw-ybl/gv

PLUS:hp