NOUVELLES

L'Équateur écarte la légalisation du cannabis mais défend l'Uruguay

22/01/2014 04:09 EST | Actualisé 24/03/2014 05:12 EDT

Le président de l'Equateur Rafael Correa a écarté mercredi la légalisation pour l'heure du cannabis dans son pays, mais défendu le droit de l'Uruguay de le permettre sur son territoire.

"Il ne s'agit pas d'un dossier urgent pour le gouvernement, nous avons 1.000 priorités avant ce problème", a déclaré le président devant des journalistes étrangers.

"Il faut une discussion plus approfondie", a-t-il ajouté, mais "il est clair que la stratégie actuelle contre la drogue et le trafic a été un échec complet, il ne faut ainsi écarter aucune possibilité, parmi lesquelles la légalisation de certaines drogues".

Depuis mai 2013, la possession d'une petite dose de cannabis, d'héroïne ou de cocaïne est dépénalisée en Equateur.

En décembre, l'Uruguay est devenu le premier pays au monde à réguler la production et la vente de marihuana sous autorité de l'État.

S'il n'envisage pas de suivre cet exemple dans l'immédiat, le président socialiste équatorien a toutefois affirmé qu'il était "indiscutable" que l'Uruguay avait "le droit de prendre cette décision souverainement".

SP/vel/du/hdz/ai

PLUS:hp