NOUVELLES

Le secrétaire général de l'OCDE s'attend à une concurrence extrême

22/01/2014 02:53 EST | Actualisé 24/03/2014 05:12 EDT

DAVOS, Suisse - Le dirigeant d'un important organisme économique international a affirmé mercredi que la période subséquente à la crise devrait donner lieu à une concurrence extrême, alors que chacun cherchera à regagner le terrain perdu lors des dernières années.

Angel Gurria, secrétaire général de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), a indiqué en marge de l'assemblée annuelle du Forum économique mondial, à Davos, que tout le monde chercherait à «récupérer les emplois perdus, le bien-être social perdu, les exportations perdues», ajoutant que les pertes seraient effacées le plus rapidement possible.

Dans le cadre d'un entretien accordée à The Associated Press, M. Gurria a aussi affirmé que la reprise économique était «irrégulière», estimant en outre que les gouvernements devaient faire en sorte que les richesses soient réparties.

Les gouvernements devront se garder une marge de manoeuvre en matière de dépenses afin de venir en aide aux victimes de la crise, a-t-il dit.

PLUS:pc