NOUVELLES

Le courriel contenant des menaces pour les Jeux de Sotchi est un canular

22/01/2014 08:40 EST | Actualisé 24/03/2014 05:12 EDT

BUDAPEST, Hongrie - Un courriel rédigé en russe et en anglais menaçant les délégations olympiques et les athlètes d'attentats terroristes lors des Jeux de Sotchi, en Russie, est un canular et ne représente pas de danger réel, ont assuré des responsables mercredi.

Des responsables du Comité olympique hongrois, qui ont été les premiers à rapporter l'existence de ce courriel, ont affirmé avoir reçu l'assurance du Comité international olympique (CIO) et des organisateurs des Jeux de Sotchi que le message est sans fondement. Le Comité olympique hongrois a indiqué qu'il avait l'intention de participer aux Jeux d'hiver, qui auront lieu du 7 au 23 février.

Les comités olympiques de plusieurs autres pays européens, notamment l'Allemagne, le Royaume-Uni et l'Autriche, ont indiqué avoir reçu eux aussi un message similaire, mais ils n'ont pas voulu le partager avec l'Associated Press.

Un porte-parole du Comité olympique autrichien, Wolfgang Eichler, a déclaré que le courriel était un canular que les autorités ont déjà vu dans le passé.

«C'est un faux courriel provenant d'un expéditeur en Israël, qui a déjà proféré diverses menaces au cours des dernières années», a déclaré M. Eichler à l'agence de presse autrichienne APA. La menace «a été exclue parce qu'elle est déjà arrivée il y a deux ans», a-t-il ajouté.

Le Comité international olympique (CIO) a répété qu'il prenait la sécurité des Jeux «très au sérieux».

«(Nous transmettrons) toute information crédible aux services de sécurité appropriés», a déclaré le CIO dans un communiqué. «Néanmoins, dans ce cas, il semble que le courriel envoyé au Comité olympique hongrois ne contienne pas de menace et qu'il s'agisse d'un message incohérent envoyé par un membre du public.»

La sécurité est toujours un enjeu majeur durant les Jeux olympiques, et encore plus à Sotchi, qui se trouve à quelques centaines de kilomètres du Caucase du Nord, déchiré par une violente insurrection islamiste depuis plusieurs années. Un chef islamiste a appelé ses partisans à attaquer les Jeux de Sotchi.

Plus tôt mercredi, le secrétaire général du Comité olympique hongrois, Bence Szabo, avait déclaré à un journal sportif que le message contenait des menaces au sujet d'une attaque terroriste durant les Jeux et conseillait à la délégation hongroise de ne pas y participer.

L'association olympique allemande, la DOSB, a indiqué avoir reçu «plusieurs fois le même courriel avec des avertissements généraux et vagues». Les messages ont été transmis aux autorités compétentes.

Une porte-parole du Comité olympique suisse a déclaré que les menaces de ce genre étaient «normales» à l'approche des Jeux, et que les athlètes et les responsables organiseraient leurs déplacements selon les recommandations des autorités chargées de la sécurité.

«C'est en quelque sorte un message ordinaire. C'est normal avant les Jeux olympiques», a affirmé Martina Gasner lors d'une entrevue téléphonique avec l'Associated Press.

«Nous travaillons avec la police et les responsables des relations étrangères. S'ils disent que nous pouvons aller à Sotchi, nous irons, et si un jour ils disent que c'est trop dangereux et qu'ils nous recommandent de ne pas y aller, nous changerons nos plans», a-t-elle ajouté.

PLUS:pc