NOUVELLES

L'Assemblée constituante népalaise se réunit enfin après un long délai

22/01/2014 10:16 EST | Actualisé 24/03/2014 05:12 EDT

KATMANDOU, Népal - Après un délai de deux mois, la nouvelle Assemblée constituante népalaise s'est réunie pour la première fois mercredi afin de s'attaquer à sa principale tâche: rédiger une nouvelle constitution pour un pays qui n'en a plus depuis cinq ans.

La réunion de mercredi était essentiellement protocolaire. L'assemblée devrait commencer à discuter sur des propositions à partir de la semaine prochaine.

L'assemblée de 601 membres servira aussi de Parlement en attendant l'adoption d'une nouvelle constitution.

Le chef du parti du Congrès népalais, Sushil Koirala, a déclaré que la constitution serait prête d'ici un an et que l'assemblée s'entendrait rapidement sur la formation d'un gouvernement de coalition.

Le parti de M. Koirala est celui qui détient le plus de siège dans l'assemblée, mais il n'a pas la majorité.

L'Assemblée constituante a été élue le 19 novembre, mais elle n'a pas pu se réunir parce que le Parti communiste unifié du Népal (maoïste), composé d'anciens rebelles, dénonçait de présumées irrégularités électorales. Les maoïstes ont finalement accepté de participer à l'assemblée.

Depuis cinq ans, le pays himalayen n'a plus de constitution et souffre d'une paralysie parlementaire qui l'empêche de s'attaquer aux problèmes les plus urgents.

Une constitution devait être rédigée par une assemblée élue en 2008 après la fin de l'insurrection maoïste et le renversement de la monarchie, mais l'assemblée a été déchirée par des rivalités internes et n'a jamais achevé ses travaux.

L'assemblée a été dissoute en 2012 et de nouvelles élections ont été organisées. Il a fallu des mois pour que les partis politiques s'entendent sur le déroulement du scrutin. Ils ont finalement convenu que les élections soient organisées par un gouvernement intérimaire dirigé par le juge en chef de la Cour suprême afin qu'aucun parti n'ait un avantage sur les autres.

PLUS:pc