NOUVELLES

La première ministre de Terre-Neuve-et-Labrador cède sa place

22/01/2014 09:38 EST | Actualisé 24/03/2014 05:12 EDT

Kathy Dunderdale renonce à ses fonctions de première ministre de Terre-Neuve-et-Labrador. Sa démission entrera en vigueur vendredi.

Elle a annoncé sa décision mercredi matin, après la réunion de son caucus. « De la même façon qu'on sait quand se lancer, on sait aussi quand s'arrêter, et ce moment est venu pour moi », a-t-elle déclaré.

Mme Dunderdale propose que Tom Marshall, le ministre des Finances, lui succède en assurant l'intérim.

Dans son discours au ton positif, Kathy Dunderdale n'a pas expliqué pourquoi elle renonçait à ses fonctions. Tom Marshall affirme que Mme Dunderdale a pris sa décision elle-même. Il précise que personne, au sein du caucus, n'a exercé de pression sur elle.

La première ministre a connu un dur début d'année. Elle a été vivement critiquée pour sa gestion des pannes de courant qui ont plongé des dizaines de milliers de Terre-Neuviens dans le noir durant des jours, au début du mois. On lui a reproché de ne pas avoir pris la situation au sérieux.

Lundi, Mme Dunderdale a appris qu'un de ses députés, Paul Lane, quittait les rangs des progressistes-conservateurs pour se joindre aux libéraux, dans l'opposition. 

Plusieurs membres de son parti trouvent que le courant passait mal entre Kathy Dunderdale et les électeurs. Au cours des derniers mois, son impopularité battait des records. La semaine dernière, un sondage confirmait qu'elle demeurait la première ministre la moins populaire au pays. Les vastes compressions dans la fonction publique n'ont rien fait pour rehausser son image auprès des citoyens.

Plusieurs observateurs se doutaient qu'elle allait céder sa place à la tête du parti. Selon la chef néo-démocrate, Lorraine Michael, Mme Dunderdale a bien fait de se retirer.

« C'est nécessaire pour elle, pour la province, parce qu'il y a beaucoup de projets du gouvernement qu'on a [mis en question]. Il y a aussi une voix dans le caucus du parti de Mme Dunderdale qui a [mis en question] son actualité. Pour ça, je pense que c'est bon pour le caucus et la province », a déclaré Lorraine Michael.

Kathy Dunderdale a succédé au très populaire et flamboyant Danny Williams en 2010, en devenant la première femme à diriger la province.

Les élections sont prévues pour octobre 2015, mais elles seront probablement devancées au printemps 2015. La loi sur les élections à des dates fixes exige qu'elles aient lieu au plus tard un an après une course à la direction du parti au pouvoir.

Le premier ministre du Canada, Stephen Harper, a « remercier la première ministre Dunderdale pour les contributions qu'elle a apportées à Terre-Neuve-et-Labrador et au Canada », soulignant que les « deux gouvernements ont travaillé en vue de favoriser la création d'emplois et la prospérité pour toute la population de Terre-Neuve-et-Labrador, notamment en réalisant des progrès dans les projets du Bas-Churchill, de même qu'en appuyant l'industrie pétrolière et gazière extracôtière et l'industrie de la pêche commerciale ».

PLUS:rc