NOUVELLES

Japon: des pêcheurs de Taiji sortent en mer pour capturer d'autres dauphins (ONG)

22/01/2014 04:57 EST | Actualisé 23/03/2014 05:12 EDT

Des pêcheurs japonais sont repartis en mer mercredi pour tenter de capturer de nouveaux dauphins au large de l'archipel, ont annoncé des défenseurs des animaux qui tentent d'alerter l'opinion internationale.

Ces pêcheurs cherchent à attirer ces mammifères marins de l'océan Pacifique vers la baie de Taiji (ouest du Japon) afin d'en tuer une partie, pour commercialiser leur chair comme produit alimentaire, et d'en capturer d'autres pour les vendre à des parcs d'attraction aquatiques.

Des militants de l'association de défense des animaux Sea Shepherd, basée aux Etats-Unis, sont venus sur place pour dénoncer ce qu'ils considèrent comme une boucherie, alimentant en photos et en vidéos prises sur le vif des sites internet suivis dans le monde entier.

Cette association a estimé que, depuis le début de la saison de la pêche au dauphin dans cette région, 41 cétacés avaient été tués et que 52 avaient été capturés pour être vendus vivants pour des sommes pouvant atteindre des centaines de milliers de dollars.

De 130 à 140 dauphins attirés dans la baie ces derniers jours ont par ailleurs été relâchés en mer, a ajouté Sea Shepherd.

Cette pratique locale a été rendue célèbre par une documentaire dénonciateur, "The Cove, la baie de la honte", récompensé par un Oscar en 2010, qui a montré des images chocs de la tuerie des dauphins.

Les autorités et les pêcheurs de la bourgade de Taiji soulignent que cette activité est primordiale pour la vie économique de la communauté et accusent les activistes antipêche de ne pas respecter la culture locale. Ils demandent aussi pourquoi ces militants ne s'émeuvent pas autant de l'abattage de millions de vaches et de cochons chaque année dans les pays occidentaux et ailleurs.

Les pêcheurs affirment en outre qu'ils tuent les dauphins de façon moins cruelle qu'auparavant: ils n'utilisent plus une sorte de croc de boucher et se contentent désormais de sectionner la moelle épinière.

Les défenseurs des dauphin ont reçu la semaine dernière le soutien de la nouvelle ambassadrice des Etats-Unis au Japon, Caroline Kennedy, qui s'est dite "profondément préoccupée par l'inhumanité de la pêche aux dauphins par rabattage" dans un message sur Twitter.

Le département d'Etat américain à Washington a soutenu mardi sa représentante: "les Etats-Unis restent engagés pour obtenir un moratoire sur le commerce de la baleine, et sont préoccupés par la durabilité et l'humanité des chasses japonaises au dauphin", a déclaré la porte-parole Marie Harf.

Une flotte japonaise distincte chasse actuellement la baleine dans l'océan austral, une pratique souvent dénoncée aussi en Occident.

Sur ce sujet, un porte-parole du propriétaire du navire amiral de l'expédition, le Nisshin Maru, a annoncé mercredi à l'AFP que la viande des baleines tuées par ce bateau avait reçu la certification halal.

mis-oh/hg/pn/abk

PLUS:hp