NOUVELLES

Fonfara en attendant Hopkins?

22/01/2014 09:40 EST | Actualisé 24/03/2014 05:12 EDT

Le nom du Polonais Andrzej Fonfara circule de plus en plus quand il est question de l'identité du prochain adversaire d'Adonis Stevenson. Mais pourquoi lui?

Un texte de Jean-François Chabot Twitter Courriel

Rencontré lors de l'affrontement entre Jean Pascal et Lucian Bute, le champion WBC des mi-lourds a laissé entendre que les détails entourant sa prochaine défense seraient rendus publics sous peu.

Fonfara (25-2-0, 15 K.-O.) occupe la position d'aspirant no 1 à la ceinture IBF que détient l'Américain Bernard Hopkins. Ce dernier a jusqu'au 26 juillet prochain pour livrer une défense obligatoire de son titre.

De son côté, Stevenson (23-1-0, 20 K.-O.) a clairement indiqué, même avant d'affronter et de vaincre le Britannique Tony Bellew, qu'il visait l'unification des titres chez les mi-lourds et que Bernard Hopkins figurait en tête de sa liste de candidats.

Enjeu alléchant

S'il défait Fonfara au cours d'un possible duel, Stevenson se retrouverait en position plus que favorable pour forcer la main de Hopkins et de l'IBF.

Âgé de 26 ans, Fonfara vit maintenant à Chicago. C'est en Illinois et au New Jersey qu'il a d'ailleurs livré tous ses combats, à l'exception d'un seul, chez lui, en Pologne.

Déjà le 12 décembre dernier, Marek Fonfara, frère et agent d'Andrzej, avait laissé entendre qu'il espérait la tenue d'un combat contre Stevenson à Montréal le 12 avril prochain. Or, ce soir-là, le Canadien accueillera les Rangers de New York.

Il est primordial pour le réseau HBO que le combat se déroule un samedi. Le calendrier du Tricolore en mars affiche trois samedis soirs où l'équipe sera sur la route.

Un seul de ces samedis est encore libre selon l'agenda du Centre Bell, soit le 22 mars. Au-delà, il faut regarder en avril ou en mai. Les 19 et 26 avril sont encore disponibles, mais si le Canadien participe aux séries, l'équipe obtiendra la priorité sur ces dates.

De plus, les deux premiers samedis de mai ont déjà été réservés par la chanteuse Marie Mai et les Cowboys Fringants.

Peu importe la date qui sera retenue, Stevenson sait qu'il aura une chance de se rapprocher de son objectif.

Et son souhait de quitter le Québec dites-vous? Quand je l'ai rencontré samedi dernier au bord du ring, « Superman » a reconnu avec un sourire un peu gêné qu'il s'était ravisé.

« J'étais fatigué et je me suis exprimé sous le coup de la frustration. J'ai reçu des centaines de courriels d'appui, et ma visite auprès des jeunes en Haïti m'a fait beaucoup de bien. »

PLUS:rc