NOUVELLES

Federer et Nadal accèdent aux demi-finales des Internationaux d'Australie

22/01/2014 10:07 EST | Actualisé 24/03/2014 05:12 EDT

MELBOURNE, Australie - Roger Federer a ravivé sa domination face à Andy Murray dans les tournois du grand chelem et il a atteint les demi-finales des Internationaux d'Australie pour la 11e fois d'affilée, mercredi, en l'emportant en quatre manches 6-3, 6-4, 6-7 (6), 6-3.

Federer a concrétisé la victoire à sa troisième balle de match, à l'aide d'un as. Le Suisse retrouvera maintenant sur son chemin le favori Rafael Nadal, tombeur du Bulgare âgé de 22 ans Grigor Dimitrov 3-6, 7-6 (3), 7-6 (7), 6-2.

Contraint à l'inactivité pendant trois mois après avoir subi une opération mineure au dos, Murray a paru incommodé par moments pendant l'affrontement d'une durée de trois heures 20 minutes.

Le triple finaliste des Internationaux d'Australie a assuré qu'il s'est bien senti physiquement.

«Mon dos est correct», a-t-il indiqué.

«Je suis fier de la façon que je me suis bagarré, a par la suite commenté Murray, qui était la quatrième tête de série du tournoi. J'espère que je pourrai retrouver mon meilleur niveau de jeu bientôt.»

«J'ai parcouru beaucoup de chemin au cours des derniers mois. Je me demande combien de joueurs sont revenus d'une opération au dos pour gagner le premier tournoi du grand chelem qu'ils ont disputé.»

Murray a une fiche positive face à Federer, 11-10, mais Federer a enlevé les honneurs de quatre des cinqs duels en grand chelem entre les deux.

Avec le recul, Murray a admis que d'être rester inactif pendant une longue période n'a peut-être pas été la bonne chose à faire.

«Je n'ai peut-être pas joué suffisamment de matchs. J'aurais peut-être dû faire les choses différemment.»

Federer, lui, s'estime de retour dans la cour des grands après avoir éprouvé toutes sortes de problèmes au cours des dernières années.

Après avoir recruté le sextuple champion de tournois majeurs Stefan Edberg comme entraîneur, et avoir fait les ajustements avec sa nouvelle raquette, il a dit croire que la victoire contre le Britannique a démontré qu'il pouvait gagner de nouveau un tournoi du grand chelem. À Melbourne, il est à la recherche d'un 18e sacre en carrière.

«Mon jeu de transition de la défense à l'attaque, c'est ce que je fais de mieux sur le terrain, et j'ai le sentiment de l'avoir retrouvé, a argué Federer. C'est ce que je ressentais aujourd'hui. Je suis de retour!»

Plus tôt, Nadal avait dû recevoir plusieurs traitements pour une vilaine ampoule dans la paume de la main gauche qui l'a embêtée au service.

«Vous perdez quelque peu votre synchronisme quand ça arrive. Ouais, c'est important», a mentionné l'Espagnol en parlant de sa prise de raquette.

«J'ai dû servir plus lentement. J'ai été mauvais au service, mais j'ai pu l'emporter contre un adversaire très coriace. C'est donc plus gratifiant que quand tout fonctionne à merveille.

«Et ce qui se produit parfois après des victoires semblables, c'est que vous jouez nettement mieux au match suivant.»

Stan Wawrinka, qui a défait le champion en titre Novak Djokovic mardi, se mesurera à Tomas Berdych dans la première demi-finale jeudi. Federer et Nadal croiseront le fer vendredi soir.

PLUS:pc