NOUVELLES

GB: Edward Snowden candidat au poste de recteur de l'université de Glasgow

22/01/2014 06:37 EST | Actualisé 24/03/2014 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
FILE - This Sunday, June 9, 2013 file photo provided by The Guardian Newspaper in London shows Edward Snowden, who worked as a contract employee at the National Security Agency, in Hong Kong. China and Southeast Asian governments demanded an explanation from the U.S. and its allies on Thursday, Oct. 31, 2013, following media reports that American and Australian embassies in the region were being used as hubs for Washington's secret electronic data collection program. A document from National Security Agency leaker Edward Snowden, published this week by German magazine Der Spiegel, describes a signals intelligence program called "Stateroom" in which U.S., British, Australian and Canadian embassies secretly house surveillance equipment to collect electronic communications. Those countries, along with New Zealand, have an intelligence-sharing agreement known as "Five Eyes." (AP Photo/The Guardian, Glenn Greenwald and Laura Poitras, File)

L'ancien consultant de l'Agence américaine de sécurité (NSA) Edward Snowden, inculpé d'espionnage dans son pays et réfugié en Russie, est candidat au poste de recteur de l'université de Glasgow, a annoncé mercredi la faculté écossaise.

Edward Snowden a accepté l'invitation d'un groupe d'étudiants à se présenter à ce poste.

L'invitation, transmise par l'intermédiaire de l'avocat de l'Américain, est "l'occasion de prouver notre gratitude envers un courageux lanceur d'alertes, et au-delà envers tous les autres lanceurs d'alertes", a expliqué le groupe.

Au total, quatre personnes - Edward Snowden, l'ancien champion cycliste écossais Graeme Obree, l'écrivain Alan Bissett et l'ecclésiastique Kelvin Holdsworth - sont candidats au poste de recteur, selon l'université.

"Tous les nominés ont accepté personnellement de participer à l'élection" organisée les 17 et 18 février, a précisé une porte-parole de l'université.

Ce sont toutes "des personnes compétentes, actives dans la vie publique", a estimé l'université, précisant que le rôle principal du recteur était de "représenter les intérêts des étudiants" et que "le choix du recteur relevait entièrement des étudiants".

L'Américain Edward Snowden, à l'origine de multiples révélations sur la NSA, s'est vu octroyer en août le statut de réfugié en Russie pour un an, après avoir passé plus d'un mois dans la zone de transit de l'aéroport Moscou-Cheremetievo.

L'ex-conseiller de la NSA, auquel les autorités américaines avaient retiré son passeport, n'a fait aucune apparition publique depuis qu'il a obtenu l'asile en Russie.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les détournements de l'affaire PRISM