NOUVELLES

Conflit d'intérêts : enquête sur la participation de Shelly Glover à une soirée-bénéfice

22/01/2014 04:08 EST | Actualisé 23/03/2014 05:12 EDT

La commissaire aux conflits d'intérêts et à l'éthique mène une enquête pour déterminer si la ministre de Patrimoine Canada a contrevenu à la loi en participant à une soirée de financement partisane à laquelle avaient été invitées des personnalités dont les organismes bénéficient de financement de son ministère.

Mary Dawson a estimé recevable la requête du député libéral Ralph Goodale d'enquêter sur la collecte de fonds à laquelle la ministre du Patrimoine et des Langues officielles a pris part dans sa circonscription de Saint-Boniface, jeudi dernier.

Dans la demande adressée samedi dernier à la commissaire, le député de Wascana en Saskatchewan met notamment de l'avant l'article 16 de la Loi sur les conflits d'intérêts qui stipule qu' « il est interdit à tout titulaire de charge publique de solliciter personnellement des fonds d'une personne ou d'un organisme si l'exercice d'une telle activité plaçait le titulaire en situation de conflit d'intérêts ».

La commissaire lui a confirmé, dans une lettre datée de mardi, qu'elle avait ouvert une enquête pour déterminer si Mme Glover avait contrevenu à la loi.

De passage à Winnipeg mercredi dans le cadre de sa tournée nationale pour rendre la vie plus abordable, le chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair, s'est dit préoccupé par cette controverse.

« Je trouve ça extrêmement préoccupant et Shelly Glover a l'air, comme c'est souvent le cas, de ne rien comprendre. Elle réglemente ce domaine-là, elle invite les gens qu'elle réglemente à assister à une soirée de financement en leur demandant de l'argent alors qu'elle est responsable de les réglementer. C'est dire vraiment à quel point Shelly Glover n'y comprend rien en matière de conflit d'intérêts en ce qui me concerne »

Dans une déclaration publiée vendredi dernier, le directeur des communications de Mme Glover, Mike Storeshaw, avait indiqué que la ministre n'avait pas été personnellement impliquée dans l'organisation de l'événement.

« Mme Glover a remboursé les donateurs et a expliqué la situation au commissaire aux conflits d'intérêts et à l'éthique », avait-il précisé.

PLUS:rc