NOUVELLES

Air Canada a éliminé le déficit de 3,7 milliards $ de ses régimes de retraite

22/01/2014 09:35 EST | Actualisé 24/03/2014 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le transporteur Air Canada (TSX:AC.B) a effectué un sérieux pas en avant, mercredi, lorsqu'il a annoncé que ses régimes de retraite agréés canadiens avaient enregistré un léger excédent, alors qu'ils accusaient un déficit de 3,7 milliards $ il y a un an.

L'amélioration, devant être confirmée plus tard cette année, a aidé les actions d'Air Canada à se hisser à leur niveau le plus élevé en près de six ans. Le titre de la société aérienne de Montréal a terminé la journée à 9,67 $ à la Bourse de Toronto, en hausse de 72 cents, soit un peu plus de huit pour cent par rapport à leur précédent cours de clôture.

La question de la solvabilité des régimes de retraite a pendant des années constitué un boulet pour la plus importante ligne aérienne au pays, ayant donné lieu à des frictions avec les syndicats du transporteur et engendré de sérieuses dépenses. Le déficit des régimes a atteint un sommet de 4,2 milliards $ en 2012.

«Au cours des quatre dernières années, nous avons réalisé d'importants progrès», a affirmé le président et chef de la direction d'Air Canada, Calin Rovinescu.

Les syndicats ont accueilli de façon positive le renversement de situation, qui, ont-ils estimé, va atténuer les craintes des employés et retraités.

«De toute évidence, nous sommes ravis que le déficit projeté ait été éliminé parce que c'était un gros problème depuis 2003», a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor, organisation qui représente les employés des aéroports et des centres d'appels.

Le président de l'Association des pilotes d'Air Canada, Craig Blandford, a de son côté indiqué que l'excédent signifiait que les régimes de retraite étaient plus sûrs, en plus de prouver que les réductions de prestations d'environ 1 milliard $ auxquelles il avait consenti avaient donné des résultats.

«Plusieurs de nos membres et employés d'Air Canada étaient cyniques et sceptiques quant à leurs prestations de retraite, et je pense qu'on nous a démontré aujourd'hui qu'avec une solide gestion et de justes réglementations, ces régimes pouvaient survivre», a-t-il dit.

Le transporteur aérien a expliqué que plusieurs facteurs avaient contribué au revirement de situation, dont un rendement du capital investi de 13,8 pour cent en 2013.

Air Canada a également mis en oeuvre des modifications préalablement annoncées touchant les prestations de retraite et appliqué un taux d'actualisation différent pour le calcul de ses obligations futures au titre des régimes de retraite.

L'entreprise devrait procéder à une autre mise à jour en ce qui a trait à ses régimes de retraite canadiens d'ici à la fin du mois de juin.

PLUS:pc