NOUVELLES

Un encensoir chinois disparu depuis des années est retourné à Harvard

21/01/2014 03:15 EST | Actualisé 23/03/2014 05:12 EDT

CAMBRIDGE, États-Unis - Un encensoir chinois datant du XVIIIe siècle a été remis à l'Université Harvard, mardi, 35 ans après qu'il eut disparu d'un musée d'art universitaire.

Ernest Dane, un homme d'affaires et collectionneur diplômé de Harvard en 1892, et son épouse Helen Pratt Dane avaient fait don de l'encensoir de la dynastie Qing au musée Fogg, en 1942.

En 1979, après que le musée eut présenté une petite exposition mettant en valeur une sélection d'articles donnés par le couple Dane, les dirigeants de l'établissement ont réalisé que l'encensoir avait disparu.

Ils ont communiqué avec les autorités, mais l'encensoir n'a été retrouvé qu'en 2009, lorsque la maison Sotheby's de Hong Kong a annoncé sa mise en vente. L'encensoir avait été livré en mains propres à la maison Sotheby's par un particulier, qui n'avait fourni aucune documentation quant aux propriétaires précédents de l'objet.

Avant la vente, Sotheby's a effectué une recherche dans une base de données répertoriant les objets d'art perdus ou volés, et a découvert que l'encensoir correspondait à celui perdu par Harvard. Les autorités américaines ont été avisés, et en septembre dernier, le département de la Justice américain a accédé à la demande de l'université Harvard qui souhaitait retrouver l'objet.

Une cérémonie soulignant le retour de l'encensoir a eu lieu mardi à l'université.

PLUS:pc