NOUVELLES

Un an de probation pour un ex-cadre d'Halliburton en lien avec la marée noire de BP

21/01/2014 08:34 EST | Actualisé 23/03/2014 05:12 EDT

Un ancien cadre de Halliburton s'est vu infliger mardi un an de probation pour avoir détruit des éléments de preuve dans la foulée de l'imposante marée noire de BP dans le golfe du Mexique.

Anthony Badalamenti, de Katy, au Texas, faisait face à une peine maximale d'un an de prison devant le juge Jay Zainey. M. Badalamenti avait plaidé coupable en octobre à un chef de destruction d'éléments de preuve.

L'homme de 62 ans doit aussi se prêter à 100 heures de travaux communautaires et payer une amende de 1000 $.

M. Badalamenti était le directeur des opérations de cimentation pour Halliburton Energy Services, le sous-contractant de BP sur la plateforme de forage Deepwater Horizon.

Les procureurs ont affirmé qu'il avait donné la directive à deux employés de Halliburton d'éliminer des données durant un examen du travail de cimentation réalisé précédemment sur le puits de BP ayant explosé.

Le juge a affirmé que la sentence était « très raisonnable », et a dit croire que M. Badalamenti avait appris de ses erreurs.

Halliburton avait conclu une entente distincte avec le département de la Justice et plaidé coupable en septembre à une accusation reliée aux agissements de M. Badalamenti.

L'entreprise avait accepté de payer une amende de 200 000 $ et de faire une contribution de 55 millions de dollars à la National Fish and Wildlife Foundation, un paiement, dans ce dernier cas, qui ne constituait pas une condition de l'entente.

PLUS:rc