NOUVELLES

Ukraine: au moins 35 journalistes blessés (ONG)

21/01/2014 10:23 EST | Actualisé 23/03/2014 05:12 EDT

Au moins 35 journalistes ont été blessés dans des affrontements entre des manifestants et les forces de l'ordre dans le centre de Kiev depuis dimanche, a indiqué mardi une ONG de défense des médias.

La plupart des blessés sont des journalistes ukrainiens, mais un correspondant de la chaîne de télévision russe REN TV, a également été touché à la jambe par une grenade assourdissante, selon l'Institut des mass-médias.

Deux journalistes de Radio Svoboda, branche locale de la radio américaine Radio Free Europe/Radio Liberty, qui ont été interpellés et retenus pendant plusieurs heures dimanche, ont indiqué avoir été passés à tabac par des policiers, selon l'ONG.

"Il m'ont jeté à terre brutalement, ont arraché le casque où il était écrit Presse, m'ont frappé au moins deux fois à coups de matraque sur la tête, m'ont tordu les bras dans le dos et amené dans un fourgon de police", a raconté le journaliste Dmytro Barkar dans une vidéo posée sur le site de la radio.

"J'ai dit à plusieurs reprises que je ne participais pas aux affrontements", a ajouté le journaliste, qui avait un oeil enflé.

Le cameraman Igor Iskhanov a pour sa part raconté avoir été battu par plusieurs policiers dont l'un lui a donné un coup de pied au visage.

La liberté de la presse en Ukraine a été longuement considérée comme l'un des principaux aboutissements de la Révolution orange pro-occidentale en 2004.

Depuis l'élection du président Viktor Ianoukovitch en 2010, la situation en matière de la liberté de la presse ne cesse de se détériorer avec des attaques et intimidations contre les journalistes.

sjw-neo/lpt/jeb

PLUS:hp