NOUVELLES

Sénégal: la justice se dit incompétente pour annuler les poursuites contre Karim Wade

21/01/2014 10:42 EST | Actualisé 23/03/2014 05:12 EDT

La justice sénégalaise s'est déclarée mardi incompétente pour se prononcer sur une demande d'annulation des poursuites contre Karim Wade, fils de l'ex-président Abdoulaye Wade, détenu depuis neuf mois pour enrichissement illicite présumé, a rapporté un de ses avocats.

"Nous avions saisi la Chambre d'accusation (de la Cour d'appel de Dakar) aux fins d'annulation de la procédure" visant Karim Wade, elle "s'est déclarée incompétente pour prononcer l'annulation", a indiqué à l'AFP l'avocat sous couvert de l'anonymat.

Il n'a pas souhaité s'exprimer sur un éventuel recours à d'autres juridictions dans ce dossier.

Karim Wade fut un des ministres d'Abdoulaye Wade, qui a dirigé le Sénégal de 2000 à 2012.

Il a été inculpé une première fois et placé en détention préventive le 17 avril 2013 à Dakar, accusé d'avoir acquis de manière illicite divers biens et sociétés pour 694 milliards de FCFA (près de 1,06 milliard d'euros), ce qu'il nie.

En septembre 2013, le procureur de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI, juridiction spéciale sénégalaise) a adressé à Karim Wade une nouvelle mise en demeure pour lui demander de justifier dans un délai d'un mois l'origine de 98,6 milliards de FCFA (plus de 150 millions d'euros) déposés, selon l'accusation, dans des comptes d'une banque à Monaco.

Il a une nouvelle fois été inculpé et placé sous mandat de dépôt le 16 octobre 2013, et demeurait en détention mardi.

Ses avocats et proches estiment que les autorités "n'ont aucune preuve", et réclament sa libération. Plusieurs responsables du régime d'Abdoulaye Wade ont fait l'objet ces derniers mois d'enquêtes pour enrichissement illicite présumé, ayant conduit à la détention préventive pour certains.

cs/mrb/jlb

PLUS:hp