NOUVELLES

Parler moins et agir plus, nouvelle devise des cols blancs de Québec

21/01/2014 12:47 EST | Actualisé 23/03/2014 05:12 EDT

« 2014 va être une grosse année. Il va faire chaud, même s'il fait froid dehors. Ça va perturber les opérations, mais c'est ça le principe d'une grève. » - Jean Gagnon, président du SFMQ

« C'est assez », le message du président du Syndicat des fonctionnaires municipaux de Québec (SFMQ), Jean Gagnon, est sans équivoque. Après trois ans, la diplomatie, les négociations et les discours dans les médias n'ont toujours pas payés. Cette année, le SFMQ n'hésitera pas à prendre les grands moyens. La résolution 2014 du syndicat? « Parler moins et agir plus. »

« S'il faut faire une coalition, les blancs, les bleus et les professionnels de la Ville de Québec, tout est envisagé, tout est sur la table. Parlez-moi pas que ça va perturber. On est en conflit de travail, ça fait 3 ans. Là, c'est assez », lâche-t-il visiblement éreinté.

Le maire, note-t-il, menace de se servir lui-même dans les caisses de ses employés et les syndiqués pourraient aussi « passer des paroles aux actes », s'ils ne parviennent pas rapidement à s'entendre avec la Ville.

Bien qu'il regrette que le conflit ait à rejaillir sur les citoyens, Jean Gagnon, estime que la grève pourrait s'avérer le seul moyen pour les syndiqués d'obtenir des conditions de travail acceptables. « Faire la grève dans la cour arrière, ça n'a pas d'impact », lance-t-il.

Jean Gagnon indique, par ailleurs, que la Ville de Québec, pourtant septième au niveau de la rémunération globale, est la seule municipalité de la province qui n'est pas parvenue à s'entendre avec ses employés syndiqués.

Le président du SFMQ critique aussi les chiffres avancés par le maire Labeaume, selon qui le déficit des fonds de pension atteindrait 850 millions de dollars.

« C'est le festival de la bullshit. Les vrais chiffres connus à Québec, c'est 518 millions de déficits et ça inclut la réserve financière de Québec, ça inclut également les écarts de trésorie, ça inclut les déficits d'ex-Québec [anciennes villes fusionnées]. Donc, son 850 millions de ce matin, il a dû rêver à ça », conclut-il.

PLUS:rc