DIVERTISSEMENT
21/01/2014 02:45 EST | Actualisé 21/01/2014 02:57 EST

Sotchi 2014: Quels sont les goûts musicaux des athlètes canadiens? (PHOTOS)

Vstock via Getty Images

Alors que certains athlètes dévaleront les pentes de ski avec leurs écouteurs dans les oreilles, d'autres patineront gracieusement sur une musique pour y exécuter des mouvements très précis. Peu importe la discipline, la musique sera omniprésente durant les Jeux olympiques de Sotchi qui s'amorceront le 7 février prochain.

Difficile de prévoir à l'avance ce que les athlètes canadiens écouteront à quelques minutes de leur compétition. Cela dit, certains d'entre eux ont tout de même dévoilé quelques-unes de leurs sources d'inspiration musicale lors de leurs entraînements. Le Huffington Post Québec a donc répertorié le tout dans la galerie photos ci-dessous.

EN IMAGES: (Suite du texte dessous la galerie)

Quelle musique les athlètes canadiens écouteront-ils à Sotchi?

Avis aux athlètes: Le sportif le plus titré de l'histoire des Jeux olympiques, Michael Phelps, écoutait la pièce I'm Me de Lil Wayne à répétition avant de sauter dans la piscine lors des Jeux olympiques de Pékin. Se retrouvaient aussi dans sa liste de lecture aux Jeux de Londres: No Beef (Afrojack et Steve Aoki), Levels (Avicii) et Go Getta (Young Jeezy).

Les effets de la musique sur la performance d'un athlète

La musique peut-elle réellement influencer la performance d'un athlète? Selon plusieurs études, oui. Lorsqu'un athlète écoute de la musique, il augmente sa tolérance à l'effort demandé par son activité physique, il est plus concentré et favorise les chances d'être mieux préparé mentalement.

L'université de Brunel, en Angleterre, a mené une enquête sur 20 hommes de 20 ans, courant 400 mètres au sprint. Les chercheurs ont conclu que la musique était bénéfique et favorisait de meilleurs résultats, que la musique soit répétée (toujours la même pièce) ou non, qu'elle conserve toujours le même tempo ou non.

Quelle musique les sportifs doivent-ils choisir? Des chercheurs américains ont avancé qu'une musique douce et lente réduirait les excitations et améliorerait les performances demandant une grande endurance. Inversement, une étude réalisée par la Trent University de Nottingham prouve que la musique rapide joue un rôle majeur lors d'un effort intensif, donc de plus courte durée.

À VOIR AUSSI:

Le J.O de Sotchi en chiffres

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



> Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?