NOUVELLES

Mondial-2014: Curitiba pourrait être exclue si le stade n'avance pas (Valcke)

21/01/2014 12:57 EST | Actualisé 23/03/2014 05:12 EDT

Le secrétaire général de la Fifa Jérôme Valcke a lancé mardi une sévère mise en garde à Curitiba, l'une des douze villes hôtes du Mondial au Brésil, évoquant sa possible exclusion si les travaux du stade n'avancent pas.

"Nous ne pouvons organiser de match sans stade, c'est une situation d'urgence", a déclaré M. Valcke à Curitiba, ajoutant espérer que la situation évoluerait rapidement "pour que Curitiba ne reste pas en dehors de la Coupe" qui se disputera du 12 juin au 13 juillet prochains.

"Que dire? La question est délicate. Soyons francs et directs. Comme vous devez le savoir, la situation actuelle du stade n'est pas de notre goût", a déclaré M. Valcke à l'issue d'une inspection du stade.

"Non seulement il est très en retard, mais il échappe à tout bon chronogramme de remise à la Fifa", a-t-il poursuivi pendant une conférence de presse.

"Nous ne pouvons organiser des matches sans stade. C'est une situation d'urgence. Ce n'est pas que nous voulions voir le stade prêt le 18 février, mais nous voulons voire des progrès" lors de la prochaine visite d'évaluation de la Fifa, a encore déclaré M. Valcke.

"Beaucoup de gens veulent venir ici, le champion du monde en titre, l'Espagne, doit jouer ici. Nous espérons donc que les conversations que nous avons eues avec le gouvernement de l'Etat et la mairie de Curitiba donneront des résultats, afin que la ville ne se retrouve pas exclue de la Coupe", a-t-il ajouté.

Le stade Arena de Baixada de Curitiba, avec 90% des travaux terminés, est le plus en retard des 12 stades du Mondial-2014.

Ils devaient à l'origine tous être livrés avant le 31 décembre à la Fifa, qui souhaitait disposer d'une période de six mois pour effectuer tous les tests nécessaires avant le Mondial.

A cette date, seuls six stades étaient prêts, ceux ayant servi à la Coupe des confédérations en juin 2013. Les six autres étaient hors-calendrier à des degrés divers.

Le stade Arena Cortinhians de Sao Paulo, où se jouera le match d'ouverture Brésil-Croatie, a pris en particulier beaucoup de retard en raison de l'effondrement d'une structure du toit fin novembre qui a coûté la vie à deux ouvriers.

M. Valcke s'était montré lundi confiant sur l'avancée des travaux et le stade du match d'ouverture devrait normalement être livré pour la mi-avril.

pal/dhe

jt-pal/sk

PLUS:hp