NOUVELLES

Mexique: protestation contre l'exécution prévue d'un Mexicain aux États-Unis

21/01/2014 05:48 EST | Actualisé 23/03/2014 05:12 EDT

Quelque 200 personnes ont défilé mardi à Cuernavaca, une ville située à 80 km au sud de Mexico, pour protester contre l'exécution, prévue pour mercredi au Texas (États-Unis), du Mexicain Edgar Tamayo Arias.

"Que voulons-nous pour Edgar Tamayo? Nous voulons la liberté", ont scandé les manifestants, a constaté l'AFP. La ville de Cuernavaca, dans l'État de Morelos, est proche du village de Miacatlan d'où est originaire le condamné à mort.

Tamayo Arias, 46 ans, avait été condamné à la peine capitale en 1994 pour l'assassinat d'un policier de Houston (Texas). Son exécution est programmée pour ce mercredi à 18h00, à Hunteville, dans le même État.

Le cas de Tamayo fait partie d'un dossier de la Cour internationale de justice (CIJ) de La Haye, qui a fait l'objet d'un jugement en 2004.

Dans cette sentence, connue comme le "cas Avena et autres ressortissants", la Cour exigeait des États-Unis la révision des condamnations de 51 citoyens mexicains dont les droits consulaires, contenus dans la Convention de Vienne, n'avaient pas été respectés.

Mardi également, une organisation de défense des droits des migrants a manifesté devant l'ambassade des États-Unis à Mexico, pour demander au président Barack Obama et au gouverneur du Texas, Rick Perry, d'annuler l'exécution.

"Non ne venons pas plaider son innocence, mais en faveur de sa vie", a dit Maria Garcia, présidente de l'organisation bi-nationale Migrante Aztlán Chicago-México.

Dimanche, le ministère mexicain des Affaires étrangères avait exprimé son rejet de l'exécution de Tamayo, estimant qu'il s'agirait "d'une violation claire de la part des États-Unis de ses obligations internationales prévues dans la Convention de Vienne".

Le gouvernement mexicain a également porté sa protestation devant l'Organisation des États américains (OEA).

str-yo/jg/ai

PLUS:hp