NOUVELLES

L'Italie en voie de décriminaliser l'immigration clandestine

21/01/2014 04:19 EST | Actualisé 22/03/2014 05:12 EDT

Le Sénat italien a voté mardi en faveur de l'abrogation de la loi criminalisant l'entrée clandestine sur le territoire national.

La Chambre des députés doit maintenant se prononcer sur ce texte pour qu'il entre en vigueur.

Aux termes de la loi adoptée en 2009, tout immigrant entré en Italie sans les papiers nécessaires est considéré comme un criminel et peut être condamné à 5000 euros (plus de 7400 $) d'amende avant d'être expulsé.

Selon le nouveau projet de loi, les immigrés clandestins, qui ne seront plus poursuivis que pour délit administratif, seront mieux protégés contre les patrons qui les emploient au noir et les exploitent souvent dans des conditions inhumaines.

S'il a été salué comme une avancée par les organisations de défense des droits de l'homme, le vote du Sénat a provoqué la colère de la Ligue du Nord. « La honte! » écrit le parti anti-immigration sur son compte Twitter. « Préparons-nous à mener la bataille dans la rue », avertit son chef Matteo Salvini.

PLUS:rc