NOUVELLES

Les spectateurs semblent bouder les compétitions des JO de Sotchi

21/01/2014 05:05 EST | Actualisé 23/03/2014 05:12 EDT

LONDRES - Et si les Jeux olympiques avaient lieu et que personne ne venait y assister?

Ce ne sera pas le cas aux Jeux de Sotchi, évidemment. Et pourtant, alors qu'il reste moins de trois semaines avant la cérémonie d'ouverture, des centaines de milliers de billets n'ont toujours pas été vendus. On craint donc qu'il y ait de grandes sections de sièges vides dans les stades et que l'atmosphère soit plutôt morose à l'occasion des premiers Jeux d'hiver à avoir lieu en Russie.

Il y a des signes qui semblent montrer que les étrangers boudent les compétitions, inquiets en raison des menaces d'attentats terroristes, des chambres d'hôtel et des vols d'avion trop dispendieux, des longs voyages, du manque d'attractions touristiques dans la région et de la difficulté d'obtenir des visas et des laissez-passer pour spectateurs.

«Certains craignent que ça coûte trop cher et d'autres ont peur à cause des mesures de sécurité, a déclaré un membre de longue date du CIO, le Norvégien Gerhard Heiberg, à l'Associated Press. Je sais que plusieurs personnes et compagnies de mon pays n'y vont pas à cause de ces deux raisons. Évidemment, il y aura des Norvégiens, mais pas autant que d'habitude.»

Les organisateurs des JO de Sotchi ont annoncé la semaine dernière que 70 pour cent des billets ont été vendus en vue des événements qui se dérouleront du 7 au 23 février. Mais qu'en est-il du 30 pour cent qui reste?

«Nous gardons en réserve un quota spécial pour ceux qui viendront aux Jeux, afin qu'ils puissent acheter des billets, a commenté le directeur du comité organisateur Dmitry Chernyshenko. Étant donné que 70 pour cent des billets ont déjà été vendus et qu'une autre billetterie va bientôt ouvrir, nous nous attendons à de fortes ventes de dernière minute et n'envisageons pas qu'il y aura des sièges vides.»

Les dirigeants des Jeux de Sotchi ont refusé de révéler le nombre de billets disponibles au total, expliquant que ces chiffres seront communiqués après les JO.

Mais selon des documents du CIO dont l'AP a pris connaissance, Sotchi a offert 1,1 million de billets à l'origine. Cela signifierait qu'environ 300 000 billets n'ont pas encore trouvé preneurs.

En 2010 aux JO de Vancouver, 1,54 million de billets étaient disponibles et ils ont été vendus dans une proportion de 97 pour cent (1,49 million). Aux Jeux d'été de Londres en 2012, les organisateurs ont vendu 97 pour cent de leurs billets, soit 8,2 millions sur une possibilité de 8,5 millions.

Heiberg, qui est le président de la commission de marketing du CIO, a déclaré que les Russes ont réduit de 50 pour cent le nombre de billets disponibles pour les compétitions en montagne pour des raisons de sécurité.

«Cela signifie qu'il y aura moins de gens et probablement moins d'enthousiasme que nous avions eu, par exemple, à Lillehammer, a-t-il noté. J'espère que les Russes ne rempliront pas seulement leurs stades intérieurs, mais qu'il y aura aussi assez de monde dans les stades pour les épreuves nordiques.»

PLUS:pc