NOUVELLES

L'administration de Chris Christie nie les allégations d'une mairesse démocrate

21/01/2014 05:43 EST | Actualisé 23/03/2014 05:12 EDT

Le gouverneur du New Jersey, Chris Christie, amorce son second mandat dans la tourmente. Son administration est secouée par de nouvelles allégations reliées à l'aide financière accordée après le passage de la mégatempête Sandy.

Hier, la lieutenante-gouverneure du New Jersey a vivement nié les accusations portées par une mairesse démocrate, des allégations qu'elle estime « fausses » et « illogiques ».

« L'idée que quiconque peut retenir des fonds liés à l'ouragan Sandy pour quelque raison que ce soit est complètement fausse » a affirmé Kim Guadagno en conférence de presse.

Elle répondait ainsi à Dawn Zimmer, mairesse démocrate de Hoboken, une ville sur les rives de la rivière Hudson, en banlieue de New York.

En fin de semaine, cette dernière a affirmé que pour obtenir les fonds de relance pour sa ville, elle devait approuver un projet de développement commercial dont les promoteurs sont proches du gouverneur Christie.

« La lieutenante-gouverneure [Kim Guadagno] est venue me voir et m'a dit de façon très directe que ces deux choses étaient liées », a raconté Dawn Zimmer sur les ondes de CNN. Elle a ajouté que le message venait du gouverneur, et qu'elle a fait l'objet « de menaces directes ».

Dawn Zimmer a rencontré des enquêteurs du bureau du procureur général. Elle affirme leur avoir fourni des documents produits au moment des échanges qui concernaient ce projet. Elle aurait aussi offert de témoigner sous serment et de se soumettre au détecteur de mensonges.

La réponse de l'administration Christie est également venue de la bouche de Marc Ferzan, directeur administratif du bureau du gouverneur responsable de la reconstruction.

En conférence téléphonique, il a affirmé que la municipalité de Hoboken a été traitée de la même manière que les autres après le passage de Sandy, en octobre 2012.

Début d'un deuxième mandat

C'est un scandale de plus qui secoue l'administration de Chris Christie, lui-même reconnu comme un candidat républicain potentiel pour l'élection présidentielle de 2016. Les autorités fédérales et de l'État enquêtent déjà sur une autre affaire.

Des proches du gouverneur auraient orchestré des bouchons de circulation peut-être pour punir le maire d'une ville pour ne pas avoir soutenu la campagne électorale de Chris Christie.

Le gouverneur s'est excusé, a nié toute implication ou connaissance du scénario et a renvoyé une proche collaboratrice.

Par ailleurs, plusieurs événements marqueront aujourd'hui le début officiel du deuxième mandat de Chris Christie à la tête du New Jersey.

La journée doit commencer avec une cérémonie religieuse dans une église de Newark. Le gouverneur prêtera ensuite serment et il prononcera un discours à Trenton, puis il participera à une fête sur l'île Ellis.

Comme en 2010, Chris Christie profite des célébrations pour amasser de l'argent pour des organismes de charité du New Jersey.

PLUS:rc