NOUVELLES

La police publie un avis concernant un récidiviste à risque de conduite en état d'ébriété

21/01/2014 01:26 EST | Actualisé 23/03/2014 05:12 EDT
KYU OH via Getty Images

HALIFAX - Fait inusité: la police de Halifax a publié mardi une mise en garde à l'intention des citoyens de la Nouvelle-Écosse concernant un homme présentant un risque élevé de récidive après avoir purgé une peine de sept ans d'emprisonnement pour conduite avec facultés affaiblies ayant causé la mort de deux jeunes gens.

Après la condamnation de Michael Gerard Cooper, en 2007, la Commission des libérations conditionnelles du Canada a indiqué que l'homme de 55 ans avait déclaré qu'il risquait de conduire à nouveau en état d'ébriété, ce qui, fait rare, a poussé la commission à refuser une libération anticipée.

Dans un communiqué diffusé en vertu de son protocole sur les délinquants à risque élevé, la police de Halifax a prévenu que Michael Gerard Cooper comptait s'installer dans la région après sa libération du pénitencier Dorchester, au Nouveau-Brunswick.

Les parents de la jeune fille qui a perdu la vie dans la collision survenue en 2004 avaient demandé lundi aux autorités de la Nouvelle-Écosse d'afficher la photo de Cooper dans les bars et les détaillants d'alcools de la province.

Un porte-parole de la société des alcools de la Nouvelle-Écosse a confirmé mardi que tous les fonctionnaires avaient reçu l'ordre d'appeler la police si Cooper était aperçu dans l'une de ses succursales. Selon Mike Maloney, la société d'État dispose déjà de directives lorsqu'il est question de restreindre la vente d'alcool à des gens qui font l'objet d'une ordonnance du tribunal. Par ailleurs, M. Maloney a précisé que si Cooper changeait son apparence, il devrait fournir une nouvelle photo à la police.

De son côté, un porte-parole de la commission responsable des services publics, qui émet les permis pour les bars, a mentionné qu'une lettre devrait être publiée mardi en réponse à la requête quelque peu inhabituelle.

Les conditions de libération de Michael Gerard Cooper sont très strictes: en plus d'être frappé d'une interdiction à vie de prendre le volant, il n'aura pas le droit d'acheter ou de consommer de l'alcool pendant deux ans.

Cooper avait été reconnu coupable en 2007 de conduite avec facultés affaiblies ayant causé la mort, à la suite d'un accident au cap Breton qui avait coûté la vie à Angela Smits, âgée de 19 ans, et à son copain Michael MacLean, âgé de 20 ans.

Gerard Smits, le père de la jeune femme, s'est dit satisfait de la mise en garde diffusée par la police mardi. «J'imagine que leurs motifs sont similaires aux nôtres, a-t-il dit. Je suis très heureux que la Police régionale de Halifax en viennent au mêmes conclusions que moi, et qu'ils en fassent l'annonce.»

Les déclarations de Cooper devant la commission des libérations conditionnelles ont estomaqué M. Smits. «Cela n'a pas de sens, pour personne. Voilà pourquoi ce dossier est si particulier.»

Du côté de la commission, on a aussi tenu compte des menaces de récidive de Cooper. «Votre absence de cheminement au cours de la dernière année a été démontrée par le maintien de votre raisonnement inflexible à propos du fait que vous ne pouvez vous empêcher de conduire avec les facultés affaiblies.»

INOLTRE SU HUFFPOST

15 trucs pour éviter de trop boire