NOUVELLES

Deux Pussy Riot à New York en février pour un concert d'Amnesty

21/01/2014 05:35 EST | Actualisé 23/03/2014 05:12 EDT

Deux membres du groupe russe féminin contestataire Pussy Riot, récemment libérées par Moscou, participeront le 5 février à New York à un concert organisé par Amnesty International, a-t-on appris mardi auprès de l'organisation de défense des droits de l'homme.

"Plus que n'importe qui, nous comprenons l'importance du travail d'Amnesty pour faire le lien entre militants et prisonniers", ont déclaré Nadejda Tolokonnikova et Maria Alekhina, 24 et 25 ans, dans le communiqué d'Amnesty annonçant leur venue au Barclays Center à Brooklyn.

Le concert, auquel participeront notamment The Flaming Lips, Imagine Dragons, Lauryn Hill, Tegan and Sara, The Fray, Cold War Kids ou encore Colbie Caillat, sera pour elles l'occasion "d'attirer l'attention sur les prisonniers de conscience".

"Il y a un mois, nous avons été libérées des camps de travail en Russie. Nous n'oublierons jamais ce que c'est que d'être en prison après une condamnation politique. Nous avons promis de continuer à aider ceux qui restent derrière les barreaux", ont ajouté les deux jeunes femmes, qui se trouvaient ce week-end à Singapour pour une remise de prix.

Elles avaient été condamnées à deux ans de camp notamment pour "hooliganisme", après avoir chanté en février 2012 une "prière punk" contre le président Vladimir Poutine dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou.

Elles ont été amnistiées et libérées le mois dernier, après 21 mois de détention, et quelques semaines avant l'ouverture des jeux Olympiques de Sotchi.

Une troisième jeune femme, Ekaterina Samoutsevitch, avait aussi été condamnée mais libérée quelques mois plus tard.

Vingt-cinq ans après ses premier concerts réunissant U2, Sting, Lou Reed et d'autres, le nouveau concert d'Amnesty vise à sensibiliser les nouvelles générations à la question des droits humains, a précisé l'organisation.

bd/gde

PLUS:hp