NOUVELLES

Une nouvelle attaque contre l'armée pakistanaise fait 13 morts

20/01/2014 10:24 EST | Actualisé 22/03/2014 05:12 EDT

RAWALPINDI, Pakistan - Un insurgé taliban s'est fait exploser lundi près de la principale base militaire du Pakistan, faisant 13 morts, au lendemain d'une autre attaque contre une installation militaire du nord-ouest du pays qui a tué 26 soldats, ont annoncé des responsables.

Les deux attaques, revendiquées par les talibans pakistanais, soulignent les défis qui restent à surmonter dans la lutte contre les insurgés qui pullulent dans les régions tribales frontalières de l'Afghanistan, qui a déjà tué et blessé des milliers de soldats.

L'attaque de lundi s'est produite tôt en matinée près de la garnison de Rawalpindi, près de la capitale, Islamabad, à quelques centaines de mètres du mur d'enceinte qui entoure le quartier général de l'armée.

Huit des victimes étaient membres des forces de sécurité, a déclaré l'armée pakistanaise dans un communiqué.

Le kamikaze circulait sur un vélo et a déclenché ses explosifs en s'approchant d'un poste de contrôle militaire, a déclaré un policier, Haroon Joiya. Le quartier comprend plusieurs installations et bâtiments de l'armée.

L'attentat de dimanche a été encore plus meurtrier. Selon des responsables de la sécurité, une bombe placée dans un véhicule qui s'apprêtait à quitter une base militaire à Bannu a explosé, tuant 20 paramilitaires et en blessant 30 autres.

Six soldats blessés ont succombé à leurs blessures au cours de la nuit, portant le bilan à 26 morts, ont affirmé deux responsables de la sécurité sous le couvert de l'anonymat.

Un porte-parole des talibans pakistanais, Shahidullah Shahid, a déclaré à l'Associated Press par téléphone que l'attaque de dimanche avait été menée pour venger la mort de Waliur Rehman, le numéro deux du groupe. Il a été tué l'an dernier lors d'une frappe de drone menée par les États-Unis.

Lors d'un autre entretien téléphonique, le porte-parole des talibans a affirmé que l'attentat de lundi visait l'armée pakistanaise.

PLUS:pc