NOUVELLES

Un influent producteur hollywoodien tourne le dos aux films violents

20/01/2014 04:48 EST | Actualisé 21/03/2014 05:12 EDT

Harvey Weinstein, fondateur de Miramax et de la Weinstein Company, producteur de plusieurs films à succès, dont Gangs of New York et Pulp fiction, tourne maintenant le dos aux films violents.

En entrevue à l'émission Piers Morgan live, Weinstein, qui possède une résidence près de Newtown au Connecticut, a expliqué que la tragédie qui y est survenue en décembre 2012 l'a grandement bouleversé.

« Même si j'essaie de l'ignorer, même si j'essaie de vivre une vie normale, je ne peux pas faire ça cette fois », a-t-il expliqué au sujet des tueries répétées aux États-Unis ces dernières années.

Le producteur de 61 ans est un des hommes les plus influents à Hollywood. Il est reconnu pour avoir réalisé des campagnes de promotion agressives afin de mousser ses films à l'approche des Oscars.

Weinstein a affirmé qu'il ne produirait désormais plus le même genre de longs métrages. Un de ses prochains films met d'ailleurs en vedette Meryl Streep dans le rôle d'une sénatrice qui part en croisade contre la National Rifle Association et le lobby des armes à feu aux États-Unis.

Prise de position et contradictions

Sa campagne contre la glorification des armes à feu et la violence gratuite au cinéma lui a toutefois valu sa part de critiques. Plusieurs lui reprochent sa collaboration avec Quentin Tarantino, un réalisateur réputé pour la violence crue de ses films (Reservoir dogs, Kill Bill). Le duo a d'ailleurs obtenu un succès critique et financier avec Django unchained en 2012.

Voici l'entrevue d'Harvey Weinstein à Piers Morgan live (en anglais) :

Avec CBC.ca

PLUS:rc