NOUVELLES

Open d'Australie - Andy Murray peine face à un "lucky loser"

20/01/2014 04:15 EST | Actualisé 21/03/2014 05:12 EDT

Andy Murray, N.4 mondial, a peiné pour mettre à la raison l'obstiné "lucky loser" français Stéphane Robert, 119e mondial, et se qualifier en quatre sets 6-1, 6-2, 6-7 (6/8), 6-2 pour les quarts de finale de l'Open d'Australie, lundi à Melbourne.

Robert avait écrit l'histoire à 33 ans en devenant le premier "lucky loser" - c'est à dire joueur repêché dans le tableau principal après avoir échoué à sortir des qualifications - à atteindre les huitièmes de finale à Melbourne.

Mais la marche suivante, contre un joueur de la trempe de Murray, était trop haute. Aucun "lucky loser" n'a jamais atteint les quarts de finale d'un tournoi du Grand Chelem et ce n'est de toute évidence pas un hasard.

Le Français, qui avant ce mois-ci n'avait encore jamais dépassé le deuxième tour dans un tournoi du Grand Chelem, a cependant gagné à jamais le respect du public australien pour sa détermination à ne jamais lâcher le morceau.

Car Robert aurait simplement pu laisser couler après la perte des deux premiers sets. Mais il s'est accroché, en jouant par instants un tennis flamboyant, pour faire perdre à l'Ecossais son premier set du tournoi.

Murray aura joué trois joueurs situés au-delà de la 100e place mondiale pour aller en quart, où il affrontera le vainqueur du match opposant en soirée le Français Jo-Wilfried Tsonga, tête de série N.10, au Suisse Roger Federer (N.6).

cyb/jde

PLUS:hp