NOUVELLES

Montréal : 200 emplois dans les effets spéciaux

20/01/2014 08:38 EST | Actualisé 22/03/2014 05:12 EDT

De passage à Londres, la première ministre du Québec, Pauline Marois, a visité lundi les studios de l'entreprise britannique Cinesite, spécialisée dans les effets spéciaux. Elle a confirmé l'ouverture d'un bureau dans la région de Montréal, grâce à une aide d'Investissement Québec.

Sur son site Internet, la société basée dans le quartier londonien de Soho dit être à la recherche notamment d'animateurs généralistes 3D pour ses installations de Montréal.

Depuis près d'une vingtaine d'années, Cinesite a signé les effets spéciaux de nombreux films, dont ceux de la série Harry Potter et plusieurs épisodes de James Bond. Cinesite s'engage à créer 200 emplois à Montréal d'ici quatre ans, grâce à un prêt sans intérêt de 1,2 million de dollars.

« Le Grand Montréal s'est démarqué de la concurrence grâce à la volonté des dirigeants gouvernementaux de faire de la métropole un joueur majeur de l'industrie des effets spéciaux et de la postproduction, a expliqué le directeur général de Cinesite, Antony Hunt, dans un communiqué. Nos interlocuteurs ont été réceptifs à nos besoins et ils ont démontré une réelle connaissance des enjeux reliés à notre industrie. La perspective de faire partie d'un milieu des affaires aussi dynamique et créatif nous a interpellés ».

Il y a un an, lors d'un voyage à Londres, la première ministre Marois avait fait une annonce semblable au sujet de la firme Framestore. Pour s'installer dans la métropole québécoise, Framestore a bénéficié d'un prêt sans intérêt de 900 000 $ ainsi que de généreux crédits d'impôt. Les avantages fiscaux accordés aux clients de l'entreprise représentent 60 % des dépenses effectuées à Montréal, en incluant le crédit d'impôt fédéral.

Lundi, Mme Marois a aussi annoncé lundi matin un investissement de 10 millions de dollars dans White Star Capital, un fonds spécialisé notamment dans les jeux vidéo, qui offrira un bureau à Montréal.

PLUS:rc