NOUVELLES

Le TSX clôture en hausse, faisant fi de données sur la croissance en Chine

20/01/2014 05:18 EST | Actualisé 22/03/2014 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a enregistré lundi un solide gain, les investisseurs ayant essentiellement ignoré des données témoignant d'un ralentissement de la croissance économique chinoise au dernier trimestre de l'an dernier.

L'indice composé S&P/TSX a clôturé en hausse de 102,08 points, à 13 990,29 points, grâce à une solide progression de la part de l'ensemble de ses secteurs. L'indice phare du parquet torontois se rapproche ainsi du cap des 14 000 points, qui n'a pas été atteint depuis le début avril 2011.

Le dollar canadien s'est apprécié de 0,21 cent US à 91,32 cents US deux jours avant la nouvelle annonce de la Banque du Canada au sujet de son taux d'intérêt directeur.

Les marchés boursiers américains étaient fermés pour le congé de la journée de Martin Luther King.

L'économie chinoise a crû au rythme annualisé de 7,7 pour cent au cours du dernier trimestre de 2013, par rapport à l'an dernier, ce qui constitue un recul en regard de sa performance de 7,8 pour cent du trimestre précédent. La croissance pour l'ensemble de l'année s'est établie à 7,7 pour cent, un rythme identique à celui de 2012 — mais aussi le pire depuis 1999.

Mais ces chiffres n'ont pas grandement étonné les marchés, qui se sont déjà fait à l'idée que les niveaux de croissance de plus de 10 pour cent en Chine ne risquent pas de se reproduire de sitôt.

À Toronto, le secteur aurifère a continué à réaliser des gains, prenant environ 1,7 pour cent. Le cours du lingot d'or prenait 2,20 $ US à 1254,10 $ US l'once en fin d'après-midi dans les échanges électroniques de la Bourse des matières premières de New York.

L'action de Barrick Gold (TSX:ABX) a gagné 95 cents à 21,56 $, tandis que celle de Goldcorp (TSX:G) a avancé de 42 cents à 25,85 $.

Le secteur des technologies a progressé de 1,4 pour cent, le titre de BlackBerry (TSX:BB) ayant pris 82 cents, soit 8,22 pour cent, à 10,80 $, ce qui vient s'ajouter à la croissance de six pour cent enregistrée vendredi, lorsqu'une firme de recherche a relevé son cours cible sur le titre.

Lundi, c'est le département américain de la Défense qui lui a donné un coup de pouce en indiquant qu'il allait continuer à avoir recours aux téléphones intelligents de la société de Waterloo, en Ontario.

Le secteur des métaux de base s'est emparé de 1,35 pour cent, le cours du cuivre étant resté inchangé à 3,34 $ US la livre à New York. Le titre de Teck Resources (TSX:TCK.B) a pris 44 cents à 29,10 $.

Le groupe de la finance a aussi appuyé la croissance du TSX, notamment grâce à un gain de 1 $ à 72,86 $ de l'action de la Banque Royale (TSX:RY).

Le secteur de l'énergie a progressé de 0,5 pour cent malgré un recul du prix du pétrole brut. Ce dernier a rendu 65 cents US à 93,72 $ US le baril à New York. Le titre de Baytex Energy (TSX:BTE) s'est adjugé 56 cents à 41,88 $.

PLUS:pc