NOUVELLES

Le mauvais temps a coûté cher aux sociétés d'assurances canadiennes en 2013

20/01/2014 04:52 EST | Actualisé 22/03/2014 05:12 EDT

La glace, les inondations et les orages ont fait de 2013 la pire année à jamais en ce qui a trait aux pertes subies par les sociétés d'assurances canadiennes en raison du mauvais temps.

Le Bureau d'assurance du Canada (BAC) a indiqué que les tempêtes de glace de décembre dans le sud de l'Ontario et au Canada atlantique s'étaient traduites par des pertes pour les assureurs de plus de 200 millions $, qui ont fait passer à 3,2 milliards $ les sommes versées aux titulaires de police l'année dernière.

Le chef de la direction du BAC, Don Forgeron, a affirmé lundi dans un communiqué que les effets «terribles» des conditions météorologiques ayant sévi au pays avaient durement frappé les Canadiens.

Des inondations de l'été dernier en Alberta jusqu'aux tempêtes de glace de la période des fêtes de fin d'année en Ontario et au Canada atlantique, le mauvais temps a également durement touché les assureurs, a ajouté M. Forgeron.

Le BAC a indiqué que le désastre le plus important avait été les inondations survenues dans le sud de l'Alberta, en juin, à la suite de pluies torrentielles. Cette catastrophe naturelle a causé pour plus de 1,74 milliard $ en dommages assurés.

Les pluies sans précédent et les inondations ayant eu lieu à Toronto, le mois suivant, ont entraîné des paiements dont la valeur totale est estimée à 940 millions $.

Les sérieux orages qui ont éclaté dans des secteurs de l'Ontario et du Québec, en juin et juillet, ont résulté en des paiements d'environ 250 millions $ pour les assureurs.

PLUS:pc