NOUVELLES

Le Japon défend la chasse au dauphin après les critiques de Caroline Kennedy

20/01/2014 08:55 EST | Actualisé 22/03/2014 05:12 EDT

TOKYO - Le gouvernement japonais a défendu la campagne annuelle de chasse au dauphin, lundi, après que l'ambassadrice des États-Unis eut écrit sur Twitter qu'elle était profondément préoccupée par l'inhumanité de cette pratique.

Le secrétaire en chef du cabinet japonais, Yoshihide Suga, a déclaré lors d'une conférence de presse que la chasse au dauphin au Japon se déroulait de façon appropriée, conformément à la loi.

Il a souligné qu'il s'agissait d'une pratique traditionnelle japonaise et a affirmé que son gouvernement allait expliquer sa position aux Américains.

Samedi, l'ambassadrice des États-Unis, Caroline Kennedy, a écrit sur Twitter: «Profondément préoccupée par l'inhumanité de la campagne de chasse au dauphin». Elle a ajouté que le gouvernement américain s'opposait à cette pratique.

La chasse au dauphin consiste à rassembler des dauphins dans une baie, où il sont capturés et ensuite tués.

La chasse, qui se déroule dans le village de pêcheurs de Taiji, dans l'ouest du Japon, fait l'objet de critiques internationales depuis la parution du film «The Cove», en 2009, qui a reçu l'Oscar du meilleur film documentaire.

Les pêcheurs de Taji affirment que la chasse au dauphin est une tradition de leur village et estiment que les critiques étrangers, qui consomment d'autres types de viande, sont hypocrites.

PLUS:pc