NOUVELLES

L'absence de l'Iran à la conférence sur la Syrie serait une "erreur impardonnable" (Lavrov)

20/01/2014 04:04 EST | Actualisé 21/03/2014 05:12 EDT

La Russie considère que l'absence de l'Iran à la conférence Genève II sur la Syrie serait une "erreur impardonnable", a déclaré lundi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

"Ne pas assurer la présence à cet événement de tous ceux qui pourraient influer directement sur la situation serait, je pense, une erreur impardonnable", a déclaré le ministre, commentant la menace de l'opposition syrienne de boycotter la conférence si était maintenue la participation de l'Iran, allié du régime et invité par l'ONU.

"Nous ne sommes pas opposés à ce que la Coalition nationale (de l'opposition syrienne, ndlr) participe à Genève II. Nous avons salué sa décision d'envoyer une délégation à la conférence", a déclaré M. Lavrov.

"Si quelqu'un met en doute la nécessité d'inviter tous les acteurs importants à la conférence Genève II, alors c'est qu'il ne souhaite pas le règlement juste et négocié de la crise syrienne", a ajouté le chef de la diplomatie russe.

Il a qualifié la position de la Coalition nationale de l'opposition syrienne de "caprice".

"C'est le propre des négociations que de réunir autour d'une table non ceux qui s'apprécient mais ceux dont dépend le règlement de la crise", a encore déclaré Sergueï Lavrov.

La coalition nationale syrienne a annoncé dans la nuit de dimanche à lundi qu'elle retirerait sa participation à Genève II si le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon ne retirait pas son invitation à l'Iran pour la conférence de paix dite Genève II qui doit s'ouvrir mercredi à Montreux (Suisse).

zak-lpt/gmo/ros

PLUS:hp