NOUVELLES

La femme d'un ministre indien morte d'une overdose (PTI)

20/01/2014 12:01 EST | Actualisé 22/03/2014 05:12 EDT

L'épouse d'un ministre indien retrouvée morte vendredi dans un hôtel de luxe de New Delhi après avoir accusé son mari d'infidélité a succombé à une overdose, a annoncé lundi l'agence Press Trust of India (PTI).

Shahshi Tharoor, 57 ans, ministre du Développement des ressources humaines, a lui-même découvert le corps sans vie de sa femme Sunanda Pushkar dans l'établissement cinq étoiles où ils résidaient, à son retour d'une réunion du Parti du Congrès.

Le rapport d'autopsie soumis lundi au magistrat chargé de l'enquête fait état d'un décès dû à une trop forte consommation de stupéfiants, explique l'agence de presse.

PTI ajoute que le magistrat, Alok Sharma, a refusé, pour le moment, de fournir plus de détails.

Le ministre a fait une déclaration dans laquelle il s'engage à coopérer pleinement avec les enquêteurs et demande une enquête rapide sur les causes du décès de son épouse intervenue après qu'elle a exposé dans des tweets ce qu'elle pensait de la relation présumée de son mari avec une journaliste pakistanaise, Mehr Tarar.

La mort de Sunanda Pushkar constitue l'issue tragique de déboires conjugaux qui se sont étalés dans la presse indienne et sur les réseaux sociaux.

Le corps de Sunanda Pushkar, 52 ans, porte des traces de "blessures", mais on ne sait pas si ces blessures sont liées à sa mort, a déclaré Sudhir Gupta, l'un des trois médecins chargés de l'autopsie.

Son corps a été incinéré pendant le week-end conformément aux rites hindous.

Le ministre avait déclaré que les tweets à l'origine de la rumeur étaient dus à un piratage de son compte et qu'il formait avec son épouse "un couple heureux".

Son épouse avait alors dit en être l'auteur.

De son côté, la journaliste pakistanaise a formellement démenti avoir eu une relation avec le ministre.

anb/jta/ai/bds

PLUS:hp