NOUVELLES

Guinée: le nouveau gouvernement formé, sans figure de l'opposition (décret)

20/01/2014 06:04 EST | Actualisé 22/03/2014 05:12 EDT

Le président guinéen Alpha Condé a nommé les membres du gouvernement dirigé par l'économiste Mohamed Saïd Fofana, comprenant au total 34 ministres, dont aucune figure de l'opposition, selon un décret diffusé tard lundi soir.

Dix-neuf anciens ministres ont été reconduits dans la nouvelle équipe - à leurs postes précédents ou à la tête de départements différents - et quinze ministres y font leur entrée, d'après la liste officielle, qui ne comprend aucun responsable connu de l'opposition.

La nouvelle équipe compte cinq femmes. Seize personnalités quittent le gouvernement, et un ministère, celui des Affaires religieuses, a été supprimé.

Le nouveau gouvernement est formé deux jours après la reconduction de Mohamed Saïd Fofana au poste de Premier ministre, qu'il a occupé de décembre 2010 jusqu'au 15 janvier, date à laquelle il avait présenté sa démission et celle de l'ensemble de son gouvernement.

Parmi les ministres rappelés dans la nouvelle équipe, figure Kerfalla Yansané, ex-ministre de l'Economie et des Finances nommé ministre d'Etat chargé des Mines et de la Géologie. Le nom de M. Yansané avait figuré ces dernières semaines comme probable futur Premier ministre.

Les ministres François Lonseny Fall (Affaires étrangères et Guinéens de l'étranger), El Hadj Madifing Diané (Sécurité et Protection civile), Alhassane Condé (Administration du Territoire et Décentralisation), Albert Damantang Camara (Enseignement Technique, Formation professionnelle, Emploi et Travail, également porte-parole du gouvernement), Koutoub Moustapha Sano (Coopération internationale) font partie de ceux qui conservent leurs portefeuilles.

Parmi les entrants, on compte le ministre de la Justice Cheick Sako, jusqu'alors avocat au barreau de Montpellier (France), le ministre de la Santé Remy Lamah, un colonel et médecin militaire précédemment patron des services de santé de l'armée guinéenne.

Autres nouveaux venus : le ministre de l'Energie et de l'Hydraulique Idrissa Thiam, précédemment conseiller spécial à la présidence, la ministre de l'Agriculture Jacqueline Sultan, qui était directrice général d'une agence nationale.

Les anciens ministres d'Etat Ousmane Bah (Travaux publics et Transports) et Christian Sow (Justice) n'ont pas été rappelés dans la nouvelle équipe.

La démission de Mohamed Saïd Fofana et de son équipe avait été précédée, deux jours auparavant, de l'installation de l'Assemblée nationale issue des élections, remportées par le Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG), parti du président Alpha Condé.

Le RPG a remporté 53 sièges de députés sur 114, mais s'est assuré, avec cinq alliés, la majorité absolue.

bm-cs/glr

PLUS:hp