NOUVELLES

Des "éléments" au sein du régime de Damas veulent mettre fin à la guerre (responsable américain)

20/01/2014 10:25 EST | Actualisé 22/03/2014 05:12 EDT

Le gouvernement américain a reçu "de nombreux messages" émanant de membres du régime de Damas "impatients de trouver une solution pacifique" et de mettre fin à la guerre, a indiqué lundi un haut responsable américain.

"Il y a des éléments au sein du régime lui-même, parmi ses partisans, qui sont impatients de trouver une solution pacifique, et nous avons reçu de nombreux messages de gens à l'intérieur qui veulent trouver une voie de sortie" pour mettre fin à la guerre, a déclaré un responsable du département d'Etat, lors d'une conférence téléphonique.

Il s'exprimait, sous couvert de l'anonymat, avant la conférence de paix sur la Syrie dite "Genève II", qui doit réunir mercredi pour la première fois le régime de Damas et son opposition, mais dont la tenue se trouve menacée par l'invitation par l'ONU de l'Iran, principal allié régional du dirigeant syrien Bachar al-Assad.

Le responsable américain a dit espérer que les négociations donneraient "un élan pour trouver une manière de faire comprendre aux Syriens que le problème n'est pas l'Etat de Syrie, le problème est une famille au pouvoir, avide et extrêmement brutale".

Il a refusé de donner davantage de détails sur les personnes qui avaient contacté Washington, de peur de mettre des vies en danger, car "elles seraient tuées, c'est un régime très brutal", a-t-il insisté, précisant simplement que le gouvernement américain "recevait régulièrement des messages".

Il a souligné que la communauté alaouite, dont est issu le président Bachar al-Assad, est la plus touchée dans le conflit.

"La communauté alaouite porte le plus lourd tribut dans les combats. Si elle pense qu'il y a une voie de sortie (...) je pense qu'elle trouvera beaucoup d'écho à l'intérieur de Damas", a-t-il estimé.

jkb/chv/sam

PLUS:hp