NOUVELLES

Syrie: des dizaines de Palestiniens évacués d'un camp assiégé par l'armée

19/01/2014 10:36 EST | Actualisé 21/03/2014 05:12 EDT

Des dizaines de réfugiés palestiniens gravement malades ou vulnérables ont été évacués dimanche d'un camp assiégé par l'armée dans le sud de Damas, a indiqué un responsable palestinien.

"L'évacuation a commencé pour un certain nombre de personnes dans un état critique", a déclaré à l'AFP un responsable de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), Anwar Abdel Hadi.

Il a précisé que 50 personnes avaient déjà quitté le camp et que "d'ici la fin de la journée une centaine de personnes" auront été évacuées.

Les groupes rebelles ont pris le contrôle de la plus grande partie du camp de Yarmouk depuis plus d'un an. Depuis plusieurs mois, l'armée impose un siège drastique aux quelque 20.000 Palestiniens qui s'y trouvent.

Ce blocage a entraîné des pénuries de vivres et de médicaments, causant la mort de plus de 50 habitants.

Selon M. Abdel Hadi, les évacuations vont se poursuivre jusqu'à ce qu'un total de 600 personnes dans un état critique ou vulnérable --personnes souffrant de maladies chroniques, enfants et femmes enceintes-- auront été évacuées.

Un nouveau convoi d'aide humanitaire comprenant quelque 400 paquets de nourriture doit également entrer dans le camp dimanche, a-t-il ajouté.

Une précédente cargaison d'aide alimentaire était déjà parvenue aux habitants de Yarmouk samedi, pour la première fois depuis septembre 2013, après qu'un accord eu été conclu entre représentants de factions palestiniennes et groupes rebelles à l'intérieur du camp.

Cette livraison a été menée en coordination avec l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa), qui a fourni l'aide alimentaire ensuite livrée dans le camp via un intermédiaire.

La responsable des droits de l'Homme de l'ONU, Navi Pillay, a averti vendredi que les entraves qu'imposent les forces pro-gouvernementales à l'arrivée de l'aide destinée aux réfugiés du camp de Yarmouk pourraient constituer un crime de guerre.

Près de 500.000 Palestiniens sont officiellement réfugiés en Syrie. La moitié d'entre eux a été déplacée depuis mars 2011.

rim/tl/faa/sw

PLUS:hp