NOUVELLES

Raid des forces de sécurité turques contre une ville kurde, 7 arrestations

19/01/2014 09:15 EST | Actualisé 21/03/2014 05:12 EDT

Les forces de sécurité turques ont effectué un raid dimanche dans une ville kurde que l'armée avait bombardée en 2011, tuant des dizaines de civils dont des enfants, selon le quotidien Hürriyet sur son site internet.

Sept personnes ont été arrêtées lors de ce raid sur le village d'Uludere, dans le sud-est de la Turquie, près de la frontière avec l'Irak, selon le journal.

Cette opération, selon Hürriyet, serait liée à une manifestation organisée la semaine dernière pour protester contre l'acquittement de militaires accusés de l'attaque de 2011 et contre la construction d'une route militaire dans cette région.

Une personne avait été gravement blessée lors de cette manifestation, au cours de laquelle des habitants du village ont endommagé des véhicules militaires et des armes.

En décembre 2011 des avions de chasse turcs avaient bombardé Uludere, tuant 34 personnes dont 19 enfants, une opération qualifiée de "massacre" de civils par des responsables politiques kurdes.

Au début du mois, des procureurs militaires turcs ont acquitté cinq officiers, accusés d'avoir commis cette attaque, une décision qui a provoqué la colère de nombreux Kurdes.

L'armée avait indiqué qu'elle avait lancé cette attaque après avoir repéré un groupe près d'une zone connue pour être utilisée par des militants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), une organisation interdite.

Le PKK, considéré comme une organisation terroriste par la Turquie et ses alliés occidentaux, mène depuis 1984 une guérilla qui a fait 45.000 morts.

Le gouvernement turc a entrepris en 2012 des négociations de paix secrètes avec le PKK, qui ont abouti à un cessez-le-feu des rebelles en mars de l'année dernière. Mais le processus de paix est au point mort depuis septembre.

dg/txw/jhb/bir/plh

PLUS:hp