NOUVELLES

Jordanie: les islamistes accusent Kerry de vouloir "liquider" la cause palestinienne

19/01/2014 12:01 EST | Actualisé 21/03/2014 05:12 EDT

L'opposition islamiste en Jordanie a accusé dimanche le secrétaire d'Etat américain John Kerry de vouloir "liquider" la cause palestinienne à travers l'accord-cadre qu'il a proposé pour régler les questions des frontières, de la sécurité, du statut de Jérusalem et du sort des réfugiés palestiniens.

"Les négociations (de paix) sont maintenant sur le point de priver les Palestiniens de leur droit au retour, de reconnaître l'Etat juif en y incluant les colonies, de placer Jérusalem sous souveraineté sioniste, de contrôler l'eau, les frontières et la vallée du Jourdain", ont énuméré les Frères musulmans jordaniens et leur branche politique, le Front de l'action islamique, dans un communiqué conjoint.

"Que reste-t-il pour les Palestiniens? (...) Même si les détails du plan de liquidation de M. Kerry ne sont pas connus, des fuites prouvent que ses voyages dans la région visent à mettre fin à la cause (palestinienne) sacrée", ajoute le texte.

Les islamistes accusent John Kerry d'"exploiter les troubles régionaux actuels" pour promouvoir son plan de paix.

Appelant les Palestiniens à "faire face à ce complot et à l'arrêter", les islamistes ont demandé à leur gouvernement de "dire la vérité aux Jordaniens à propos du plan Kerry et de résister à toute pression extérieure".

Malgré sa détermination, M. Kerry, qui a effectué dix voyages dans la région depuis mars 2013, n'a jusqu'à présent pas réussi à convaincre Palestiniens et Israéliens de se rallier à son plan de paix.

Le royaume hachémite, gardien des lieux saints musulmans de Jérusalem et deuxième pays arabe à avoir signé la paix avec Israël, est frontalier de la Cisjordanie, censée former la majeure partie d'un futur Etat palestinien.

akh/faa/sw

PLUS:hp