NOUVELLES

Heurts entre manifestants et policiers en Ukraine

19/01/2014 08:45 EST | Actualisé 21/03/2014 05:12 EDT

Des affrontements ont éclaté, dimanche, entre des manifestants et des policiers dans le centre-ville de Kiev à la suite de l'adoption par le gouvernement ukrainien de lois limitant le droit de manifester.

Un groupe d'activistes radicaux a commencé à attaquer les agents de la brigade anti-émeute avec des bâtons afin de se frayer un passage jusqu'au parlement ukrainien, qui était protégé par plusieurs rangs de policiers et de véhicules.

Des grenades assourdissantes ont été utilisées et de la fumée s'élevait au-dessus de la foule. Le leader de l'opposition Vitali Klitschko a essayé de dissuader les protestataires de s'en prendre aux représentants des forces de l'ordre.

Les combats se sont produits peu de temps après que des dizaines de milliers d'Ukrainiens se furent rassemblés sur la principale place de Kiev afin de dénoncer les nouvelles mesures qui restreignent leurs droits.

La semaine dernière, le président de l'Ukraine, Viktor Ianoukovitch, avait provoqué un tollé dans le pays et à l'étranger en approuvant plusieurs lois qui imposent des limites au droit de manifester de la population ukrainienne, à l'activisme civil et à la liberté d'expression. Les États-Unis ont qualifié ces mesures « d'anti-démocratiques ».

Ce geste du président ukrainien vise à réprimer les manifestations réclamant sa démission qui secouent Kiev et d'autres villes de l'Ukraine depuis près de deux mois. Le mouvement de contestation est né en réaction à la décision de M. Ianoukovitch de se détourner de l'Union européenne et de plutôt renforcer ses liens avec la Russie. Il a été alimenté par la violence policière contre les protestataires.

L'opposition ainsi que les leaders civils et religieux ont exhorté les Ukrainiens, dimanche, à continuer de manifester et de se battre pour la démocratie.

PLUS:rc