NOUVELLES

Les Broncos de Denver accèdent au Super Bowl

19/01/2014 06:06 EST | Actualisé 21/03/2014 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
The Denver Broncos celebrate with the trophy after the AFC Championship NFL playoff football game against the New England Patriots in Denver, Sunday, Jan. 19, 2014. The Broncos defeated the Patriots 26-16 to advance to the Super Bowl. (AP Photo/Julie Jacobson)

DENVER - Peyton Manning avait une réponse pour tout le monde.

Pour Tom Brady, pour la défensive des Patriots et pour tous ceux qui croyaient qu'il n'était pas en mesure de signer cette importante victoire.

Manning et les Broncos de Denver ont défait Tom Brady et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre par la marque de 26-16 pour accéder au Super Bowl, dimanche.

Moins de trois ans après avoir été tenu à l'écart du jeu en raison d'importantes blessures au cou, Manning aura la chance de mettre la main sur un deuxième titre du Super Bowl. Il tentera de devenir le premier quart-arrière à remporter les grands honneurs dans deux uniformes différents.

Les Broncos (15-3) affronteront les Seahawks de Seattle, qui l'ont emporté 23-17 face aux 49ers de San Francisco, le 2 février au MetLife Stadium de East Rutherford, au New Jersey. Les Broncos en seront à une première participation au Super Bowl en 15 ans.

«C'est très gratifiant quand tu mets beaucoup d'efforts au cours de la saison et des éliminatoires, et que ça rapporte avec une importante victoire comme celle-ci», a déclaré Manning.

Après avoir déposé son genou au sol pour la dernière fois du match, Manning a placé le ballon dans son casque et s'est dirigé vers la ligne de 30 verges pour serrer la main de Brady. L'ancien quart des Colts d'Indianapolis a amélioré sa fiche à 5-10 en carrière face à Brady, et à 2-1 lors des matchs de championnat de l'Association américaine.

«Il a été remarquable. Ce qu'il a fait, c'est un exploit sans précédent», a dit l'entraîneur des Broncos, John Fox.

Le 15e affrontement entre les deux meilleurs quarts de leur génération fut loin d'être un spectacle éclatant. Manning, qui a complété 32 de ses 43 tentatives de passes pour des gains de 400 verges et deux touchés, a cependant préparé quatre placements de Matt Prater en plus de guider les siens lors de deux séquences de plus de sept minutes qui ont mené à des touchés.

Manning a couronné la deuxième séquence avec une passe de trois verges en direction de Demaryius Thomas, qui a effectué un attrapé important, pour procurer aux siens une avance de 20-3 au milieu du troisième quart.

À partir de ce moment, Brady et les Patriots ont joué du football de rattrapage, et ils ne sont pas bâtis pour ça.

«La défaite n'est jamais facile à avaler, a commenté le joueur de ligne défensive, Rob Ninkovic. Quand tu affrontes quelqu'un d'aussi talentueux que Manning, qui travaille fort et qui met autant d'efforts depuis si longtemps, c'est un peu moins difficile.»

«Peyton Manning c'est Peyton Manning, a ajouté l'ailier défensif des Patriots, Andre Carter. C'est un joueur intelligent qui est capable d'apporter les ajustements nécessaires quand il en a besoin.»

Les Patriots (13-5) n'ont récolté que 64 verges par la course et la plupart des 277 verges de gains par la passe de Brady sont survenus alors que les Patriots accusaient un retard de 20 points.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le Super Bowl pour les nuls