NOUVELLES

Alexandre Bilodeau et Chloé et Justine Dufour-Lapointe triomphent à Val Saint-Côme (VIDÉO)

19/01/2014 11:04 EST | Actualisé 21/03/2014 05:12 EDT

ST-CÔME, Qc - Alexandre Bilodeau a poursuivi son heureuse séquence, remportant dimanche, sur la piste qui porte son nom, l'épreuve des bosses de la Coupe du monde de Val St-Côme, sa troisième victoire consécutive, tandis que Chloé et Justine Dufour-Lapointe ont signé un doublé chez les dames.

À l'aide d'une descente magistrale et de deux sauts réussis à la perfection — dont un périlleux arrière triple vrille désaxé —, Bilodeau a obtenu 26,49 points de la part des juges.

«C'est ma dernière Coupe du monde à la maison de ma carrière. De terminer comme ça, avec les deux meilleures descentes de ma carrière, c'est exceptionnel. Je suis vraiment content, a déclaré Bilodeau en bas de piste. Mikaël (Kingsbury) m'a vraiment aidé à sortir ces deux descentes. S'il n'était pas là, j'étais deuxième. Il ne fait jamais d'erreur et me force à toujours y aller à fond de train.»

Il a fait là une analyse très juste de la descente de Kingsbury. Celui qui a pris la deuxième place venait tout juste d'élever le niveau de pression d'un cran en y allant d'une descente sans faille, bonne pour 25,66 points. L'Américain Bradley Wilson (23,90) a complété le podium.

«Je n'ai pas poussé en vitesse à 100 pour cent, mais j'ai suivi mon plan de match, a analysé Kingsbury après sa descente. Je n'ai pas fait d'erreur. Il fallait qu'Alex réussisse une grosse descente; il en a fait une incroyable. Tout le crédit lui revient. Je suis super content et le meilleur est à venir pour le 10 février», a ajouté Kingsbury en référence à la finale des Jeux de Sotchi.

L'actuel détenteur du globe de cristal sait d'ailleurs déjà ce qu'il va faire en Russie pour remporter l'or.

«Je peux retrancher une seconde, une seconde et demie facilement à ce temps et mettre plus d'amplitude dans mes sauts.»

Il ne croit pas qu'il aurait été en mesure de battre Bilodeau dimanche.

«Pas du tout. Ça a été comme ça toute la saison: quand j'ai remporté mes trois courses, Alex a skié avant moi et m'a mis de la pression. Pour ses trois victoires, c'est moi qui a skié devant lui pour lui mettre la pression. Il a tout le mérite. La victoire lui appartient. Je voulais donner le meilleur de moi-même, j'étais le premier en bas, c'est tout ce que je voulais entendre. Je n'ai plus de contrôle une fois qu'Alex est en piste.»

Un doublé familial

Chez les dames, les soeurs Chloé et Justine Dufour-Lapointe ont offert un doublé à l'équipe canadienne. Les deux bosseuses ont récolté respectivement 23,79 et 22,51 points pour terminer devant la Japonaise Junko Hoshino (21,92).

«Cette victoire représente beaucoup pour moi, elle me procurera beaucoup d'énergie pour les Jeux qui s'en viennent, a déclaré la gagnante. Je suis vraiment heureuse. La foule était en délire et j'ai pris toute l'énergie possible. J'ai mis en place des choses que je veux faire à Sotchi. Je suis sur la bonne voie.»

Les quatre Canadiens étaient les seuls représentants du pays en super-finale, mais pas moins 10 skieurs s'étaient qualifiés pour la finale. Les parcours de Marc-Antoine gagnon (septième), Philippe Marquis (huitième) et Simon Pouliot-Cavanagh (10e) chez les hommes ainsi que Christel Hamel (neuvième), Andi Naude (13e) et Maxime Dufour-Lapointe (15e) chez les dames ont pris fin à cette étape.

Myriam Leclerc (25e), Alex-Anne Gagnon (31e) et Clare Lambert (32e) ont raté la qualification chez les dames. Eddie Hicks (20e), Kerrian Chunlaud (35e), Hugo Blanchette (39e), Pascal-Olivier Gagné (51e) et Luke Ulsifer, qui n'a pas terminé l'épreuve, ont vu leur journée de travail se terminer en qualifications. Simon Lemieux n'a pas pris le départ.

Audrey Robichaud, qui n'était pas encore assurée de sa participation aux Jeux de Sotchi avant la compétition, a décidé de ne pas prendre le départ. Comme elle n'a pas participé à la moitié des courses cette saison, elle pourra prendre un troisième résultat de la dernière saison et s'est faufilée sur l'équipe à titre de quatrième skieuse. Les trois soeurs Dufour-Lapointe sont les autres.

Marquis n'a pas eu autant de veine. Il devait terminer parmi les sept premiers afin d'obtenir son ticket pour la Russie dans ce complexe processus de qualification. Sa huitième place lui aura coûté une partticipation olympique par un petit point. Dévasté, il s'est effondré au bas de la piste quand son élimination a été confirmée. Son frère Vincent a tenté de la consoler, mais en vain, une sc;ene qui n'était pas sans rappeler celle vécue à Cypress Mountain, pendant les Jeux de Vancouver, alors qu'après avoir réalisé la descente de sa vie, Vincent venait de terminer au pied du podium.

Bilodeau et Kearney toujours premiers

Au classement général, Bilodeau a conservé le maillot jaune de meneur, mais son avance sur Kingsbury est maintenant de 40 points. L'Américain Patrick Dineen, qui a décidé de ne pas risquer une blessure à quelques semaines des JO de Sotchi, a conservé sa troisième place.

Chez les dames, l'Américaine Hannah Kearney, quatrième dimanche, a conservé son maillot jaune. Elle est suivie de Justine et Chloé Dufour-Lapointe.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les tenues de l'équipe olympique canadienne